Vous êtes ici

Rénos pour la chambre de bébé

Mike Holmes - Rénos pour la chambre de bébé
© The Holmes Group
|

Lorsque les parents préparent la chambre du nouveau bébé, leur attention se tourne généralement vers le moïse, le mobilier, la décoration des murs et peut-être l’éclairage. Mais il y a d’autres éléments à garder en tête au moment d’aménager une chambre de bébé.

 

Les fenêtres d’une chambre pour bébé

Si vous habitez un quartier bruyant — que ce soit en pleine ville ou s’il y aura de longs travaux sur votre rue — vous voudrez peut-être des fenêtres à l’insonorisation supérieure. Bébé dormira plus profondément — de même que papa et maman. Renseignez-vous sur les options disponibles, comme du verre triple plus épais.

Considérez aussi des fenêtres avec stores intégrés, qui n’accumulent aucune poussière. Ils fonctionnent par aimants plutôt que par une cordelette, alors il n’y a pas de risque d’étranglement.

 

Choisir une peinture sécuritaire

De plus en plus de propriétaires optent pour des peintures sans COV (composés organiques volatils) — surtout pour la chambre d’un bébé. Mais il faut demeurer vigilant, car il s’agit parfois de magouilles de mise en marché.

Une peinture sans COV n’est pas nécessairement sécuritaire. Par exemple, l’acétone ne contient pas de COV, mais vous ne voudriez pas que vos enfants en respire !

Même si la peinture en tant que telle est sans COV, les pigments ajoutés pourraient en contenir. Généralement, plus la pigmentation est foncée, plus il y aura de COV. Les couleurs pâles sont donc à privilégier — en particulier le blanc. Si vous choisissez une peinture sans COV, assurez-vous que tout ce qui y est mélangé soit également sans COV.

Faites preuve de jugement.

Qu’importe que l’étiquette indique « sans COV », « moins de COV » ou « 100 % sans COV » — employez les mêmes précautions qu’avez n’importe quelle autre peinture. Installez des ventilateurs, ouvrez les fenêtres, scellez la pièce du reste de la maison, portez un respirateur jetable si vous êtes seul, et laissez la peinture sécher pendant au moins une semaine avant que bébé n’emménage. Plus vous patienterez, moins il y aura de COV.

 

Veiller à la qualité de l’air intérieur

Tout le monde semble s’inquiéter de la qualité de l’air extérieur, mais l’air intérieur peut souvent être deux, cinq ou même cent fois plus pollué ! Les bébés et les enfants en bas âge sont particulièrement vulnérables aux polluants à l’intérieur comme la poussière, la moisissure et les bactéries.

Voilà pourquoi en plus de remplacer le filtre de votre système de chauffage au moins aux trois mois, je recommande l’installation d’un filtre à haute efficacité (HEPA). Il s’agit d’un dispositif supplémentaire, placé tout près de votre système de chauffage, qui capture davantage de particules. Environ une fois par mois, vous le lavez, le nettoyez et le remettez en place. 

Vous pouvez également installer un purificateur d’air directement dans la chambre de bébé pour filtrer l’air de la pièce. Évitez les purificateurs d’air ioniques — bien qu’ils soient silencieux, ils émettent de l’ozone, un gaz qui peut irriter les poumons. De toute façon, la plupart des bébés aiment les bruits de fond — alors le son du ventilateur pourrait bien les aider à s’endormir.

 

Lorsqu’il est question de sécurité, il n’y a pas de raccourcis, et on n’est jamais trop prudent en présence d’enfants. Si vous aménagez une chambre de bébé, faites-le bien ! 

 

ttp://www.casatv.ca/sites/all/files/images_inline/2016-10/portrait_mikeholmes.jpg

 Visitez MakeItRight.ca et regardez

 Mike Holmes sur les ondes de CASA. 

 Pour connaître les heures d’antenne, 

 consultez la grille-horaire.

 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.