Vous êtes ici

Verdir son toit

( Page 2 de 2 )

La membrane d’étanchéité

La clé du toit vert est la membrane d’étanchéité, car personne ne souhaite avoir des infiltrations d’eau dans sa maison. Selon le type de végétation que le propriétaire désire installer sur sa toiture (plantes résistantes à la sécheresse par exemple) et le type de toit (plat ou en pente), plusieurs types de membranes sont offertes.

Un toit non irrigué

Le propriétaire peut aussi choisir un toit muni d’un système d’irrigation. L’option sans irrigation est néanmoins plus populaire, car elle est moins chère. «Mais on ne peut mettre qu’une quarantaine d’espèces de plantes résistantes à la sécheresse (hémérocalles, plusieurs espèces de graminées, etc.) sur un toit non irrigué», estime M. Hardy, spécialiste des toits verts.

Un toit irrigué

Plus onéreux, le toit doté d’un ensemble d’irrigation est moins facile à installer, car il comprend une membrane supplémentaire, appelée matelas capillaire. Grâce à la façon dont elle est conçue, cette couche retient les eaux pluviales et fournit les plantes en eau. Ainsi, un toit vert irrigué peut accueillir une grande variété d’espèces végétales.

 

Photos : Bleu blanc vert

|