Vous êtes ici

Utiliser les prêteurs privés

( Page 2 de 3 )

Qui sont-ils?

Il s’agit de gens qui eux-mêmes empruntent pour reprêter par la suite. Nombre d’entre eux utilisent des marges de crédit, financent des immeubles qu’ils possèdent, ou réunissent des capitaux entre quelques personnes qui ont la plupart du temps emprunté sur des actifs qu’elles possèdent.

Dans un grand nombre de cas, ils sont ou ont été des investisseurs immobiliers qui ont accumulé beaucoup de capitaux sur leurs immeubles au cours des années.

Ils font des prêts hypothécaires de premier ou de deuxième rang sur des immeubles.

Quel est le mode de fonctionnement?

La première étape est l’étude de votre projet, selon des critères qui varient d’un prêteur privé à l’autre. La grande majorité exige des frais d’étude de dossier. Il s’agira soit d’un pourcentage du prêt demandé, soit d’un montant forfaitaire. Si votre demande est acceptée, vous recevrez une offre de financement dans laquelle apparaîtront les conditions du prêt: taux d’intérêt, garanties exigées, etc. Je vous recommande de demander au préalable une copie du contrat hypothécaire et d’en faire étudier les clauses par votre notaire. Demandez-lui de vous les expliquer afin d’être certain que vous comprenez précisément son contenu, principalement les clauses de défaut de l’emprunteur.

Le prêteur privé tiendra compte de la valeur de la propriété donnée en garantie pour calculer son prêt. Certains vont même jusqu’à considérer la valeur future de l’immeuble après rénovations. Par exemple, vous achetez une maison de 100 000 $ et vous estimez qu’elle vaudra 200 000 $ après certains travaux de rénovation. Le prêteur acceptera, après vérification du marché, de vous prêter en fonction de cette valeur. Ce qui est, sans contredit, formidable pour quelqu’un qui n’a pas trop d’argent au départ! Dans certains cas, j’en ai même vu qui finançaient 100 % de l’acquisition, en contrepartie d’une participation au profit.

Comme on peut le constater, le recours aux prêteurs privés peut être très intéressant, mais je répète que la prudence est de mise, car on peut avoir affaire à toute sorte d’individus plus ou moins bien intentionnés. 

 

LIRE LA SUITE >

 

Note sur l’auteur de cet article:

 

Photo de Jacque Lépine

Jacques Lépine est le président-fondateur du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui regroupe plus de 16 000 membres.

Il est aussi coach, mentor, formateur et investisseur immobilier.  Il est l’auteur de cinq best-sellers sur l’immobilier.

En 2005, il a mis sur pied avec sa conjointe la fondation Logeons nos familles, laquelle permet d’aider des familles de milieux défavorisés.

 

 

Faites de l'argent en immobilier avec l'argent des autres Focus, le pouvoir de la visualisationL'indépendance financière grâce à l'immobilierL'indépendance financière automatique

 

|