Vous êtes ici

Une couche froide pour le jardin

Couche froide pour semis
Au printemps, la couche froide est idéale pour acclimater les jeunes vivaces semées à l'intérieur ou les semis hâtifs de légumes. © TVA Publications | Pierre Halmaï
|
  • Temps requis Entre 8 et 20 heures
  • Niveau de difficulté Difficulté moyenne
  • Coûts $ (moins de 500)

Réalisation: Ébénisterie Luc Chênevert
Photos d’étapes: Jean-Luc Laporte, Interzone Photographie
Photos de présentation: Pierre Halmaï
Stylisme: Marie-Claude Petit

La couche froide est indispensable pour le jardinier qui rêve de l'été en hiver puisqu'elle permet de prolonger la saison de culture de cinq semaines.

DÉCOUVREZ TOUS LES PROJETS POUR L'EXTÉRIEUR DE VOTRE MAISON

Un mot sur les couches froides

Autrefois, les couches étaient constituées d’un épais lit de fumier frais qui, en se décomposant, dégageait une chaleur propice à la germination des graines de légumes. On installait une vieille fenêtre sur le tas, d’où le nom populaire de «châssis». Aujourd’hui, les couches sont faites d’un coffrage en bois et d’un cadre incliné en plastique ou en verre. La couche froide ne bénéficie que du soleil et du réchauffement naturel du sol ou du mur contre lequel elle est adossée. Si on ajoute une source de chaleur électrique, on parle alors de couche chaude.

Au printemps, la couche froide est idéale pour acclimater nos plantes, comme les pélagorniums ou les jeunes vivaces semées à l’intérieur, avant de les mettre en terre après que la période de gel est passée. Des semis hâtifs de légumes, telle la salade, y sont aussi possibles.

Il faut aérer la couche à tous les jours lorsque la température est assez chaude: un simple petit filet d’air suffit. Les jours où la température risque d’endommager les plants, le châssis demeure fermé et l’arrosage est annulé. Il faut donc surveiller la température à tous les jours. Lorsque la nuit s’annonce très froide, de vieilles couvertures placées sur la couche suffiront généralement à l’isoler. Le matin, il faut les retirer le plus tôt possible pour éviter l’étiolement des plants.

La couche froide peut recevoir des semis en pot ou en «pleine terre». Dans ce cas, il faut un substrat de plantation léger et bien aéré qui favorisera le développement des racines. Un terreau de rempotage pour plantes annuelles est tout à fait adéquat.