Vous êtes ici

Un pavillon de jardin champêtre

Un pavillon de jardin pour une touche champêtre
Meubles Urban Patio; accessoires Home Depot; luminaire Kichler © TVA Publications
|
  • Temps requis Plus de 20 heures
  • Niveau de difficulté Difficulté élevée
  • Coûts $$$$ (plus de 3000)

Conception: Richard Bacon
Réalisation: Anthracite Mobilier, Richard Bacon, Pieux Vistech, Maconnerie 514
Illustration: Benoît Bissonnette
Photos d’étapes: Pierre Halmaï, Bruno Petrozza
Photos de présentation: Bruno Petrozza assisté de Saverio Lariccia
Stylisme: Joane Sciotto

 

Au lieu d’une banale structure d’aluminium recouverte d’une toile, notre collaborateur Richard Bacon a dessiné un vrai pavillon de jardin digne de ce nom.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS POUR L'EXTÉRIEUR DE VOTRE MAISON

Note

Avant d’entreprendre un projet de cette envergure, vérifiez les règlements municipaux relatifs à votre région. Dans la plupart des municipalités urbaines, il est interdit de construire plus d’un bâtiment accessoire. Donc, si vous avez déjà une remise de jardin, il est probable que vous ne puissiez pas construire de pavillon. De plus, la hauteur totale du pavillon (11 pi — 8 po), pourrait poser un problème dans certaines municipalités.

Le pieutage

Fournir une assise solide et fiable à notre pavillon de jardin constitue la première étape de ce projet. Plutôt que d’utiliser le classique sonotube (une colonne de béton coulée dans un tube de carton cylindrique), on préfère utiliser les pieux d’ancrage vissés du fabricant vistech.

  • Le terrain sur lequel la construction prend place est revêtu de pavés de béton. On enlève donc un premier bloc à l’aide d’une barre métallique, afin de dégager l’emplacement choisi pour enfoncer le premier pieu.
  • Le pieu en acier est fixé à l’extrémité d’un bras hydraulique muni d’une tête rotative, et le tout est installé sur un petit véhicule de type motoquad.
  • Au sommet du pieu, on a fixé un niveau vertical à deux faces (rouge), qui permet de contrôler la bonne position du pieu lors du forage.
  • La mise en place du premier pieu est presque terminée lorsque la tête du pieu dépasse le niveau du sol d’environ 10 po. Pour éviter que la plaque de suppor t fixée au sommet du pieu ne soit déplacée par les mouvements du sol en hiver, il est conseillé de laisser dépasser ce dernier d’au moins 3 à 4 po. L’hélice doit être située à une profondeur minimale de 5 pi pour être à l’abri du gel.
  • Le deuxième pieu fixé au bras hydraulique est muni du niveau rouge à deux faces qui permet de contrôler son aplomb. Il est impor tant de le vérifier constamment, car il peut varier légèrement lorsque le pieu rencontre une roche.
  • On remarque que la mise en place du pieu n’a causé pratiquement aucun dommage au revêtement de pavés. Il suffit de replacer les quelques blocs qui ont été enlevés durant l’opération de forage.
  • Une fois les quatre pieux métalliques en place, on peut poser à leur extrémité supérieure la plaque de fixation qui permettra l’ancrage des poteaux du futur pavillon de jardin. A l’aide d’une visée au laser (appareil situé au centre) un premier pieu est réglé à la bonne hauteur, qui sert de référence. Les trois autres pieux sont ensuite ajustés, avec précision, en fonction du premier.

Le saviez-vous ?

Le pieu de fondation vistech est constitué d’une vis en acier galvanisé sur laquelle repose une plaque de support qui se règle en fonction du type de structure qu’on veut supporter. A l’extrémité inférieure, une lame en hélice stabilise le pieu: il ne peut plus ni s’enfoncer ni être arraché. Pour une meilleure protection contre le gel, la partie supérieure de l’arbre central du pieu est remplie d’un matériau isolant faisant fonction de résistance thermique. Les dimensions de l’arbre et le diamètre de l’hélice sont variables: on les choisit selon la capacité portante du sol et la charge à supporter. Dans notre cas, le pavillon de jardin est considéré comme une structure légère. On peut donc se contenter d’un pieu dont l’arbre mesure 2 3/8 po de diamètre pour 7 pi de longueur, avec une hélice de 8 po de diamètre.

Avantages

Ces pieux offrent de multiples avantages, dont les suivants:

  • Aucun équipement d’excavation nécessaire;
  • Pose facile sur les terrains difficiles d’accès;
  • Impact réduit sur l’aménagement paysager existant;
  • Adaptation à différents types de sols;
  • Réutilisation possible pour d’autres projets;
  • Approbation du produit par le centre canadien de matériaux de construction.

Référence

  • Installation: Roger Faucher pour Vistech.