Vous êtes ici

Un bilboquet japonais

( Page 5 de 5 )

La boule

Perçage

La boule comporte un trou de 5/8 po diamètre, soit un peu plus que le diamètre de la pointe du manche qui, lui, fait 3/8 po. Ce trou est réalisé avec une mèche Forstner fixée sur un mandrin Jacob, lui-même monté sur la poupée mobile du tour. Le trou est creusé alors que la pièce est en rotation. Au moment de retirer la mèche, retenez bien  le mandrin d’une main pour éviter qu’il ne se détache.

 

Profilage

Le profil sphérique de la boule est réalisé avec une gouge et un ciseau à épauler que l’on déplace de haut en bas. On vérifie de temps en temps le diamètre à l’aide d’un gabarit. La pièce est poncée directement sur le tour avec, respectivement, des papiers abrasifs de grain de 80, de 120 puis, de 240. Ensuite, il ne reste plus qu’à effectuer une saignée pour détacher le rebut qui retient la pièce.

 

Pour ne pas perdre la boule!

Un trou de 1/8 po de diamètre est percé dans la boule pour passer la corde qui la reliera au manche. Il suffit d’y insérer une des extrémités de la corde et de faire un nœud. L’autre bout est quant à lui simplement coincé par le manche dans le trou du croisillon.