Vous êtes ici

Terrasse: Composer avec les obstacles

Terrasse: Composer avec les obstacles
© TVA publications
|

Certaines cours représentent tout un défi lorsqu'il faut aménager un espace terrasse. Des éléments naturels rebelles ou des installations fixes compliquent souvent la tâche des experts, mais ne les empêchent pas d'arriver à leurs fins. Bonjour sagesse et ingéniosité!

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS POUR L'EXTÉRIEUR DE VOTRE MAISON

Terrasse en bois

Terrain rocheux ou «racineux»

Un sol rocailleux ou jonché de racines nécessite parfois un trop gros travail de nivellement. «La meilleure façon d’y remédier est l’installation d’une structure supportée par piètement, généralement des pieux vissés en acier galvanisé qui se règlent à différentes hauteurs, assure Benoît Rheault, d’Innovadeck. C’est une solution propre qui ne laisse pas de terre après l’excavation et qui garantit une stabilité exceptionnelle à l’armature de la terrasse.»

Lorsqu’il y a présence de rochers ou de grosses racines d’arbres matures affleurant le sol et le rendant raboteux ou encore de souches ne permettant pas l’introduction de pieux vissés, la terrasse flottante posée sur des poteaux de 4 po x 4 po ancrés dans des blocs «pattes d’éléphant» s’avère une option plus appropriée. «Dans ce cas, la terrasse prend appui sur la maison, mais en est indépendante, ce qui n’a pas d’impact sur la taxe foncière», poursuit M. Rheault.

Sample Image 322x363
Sample Image 322x363

Terrain en pente

Un terrain en pente est une excellente configuration pour la création d’une terrasse à paliers. Bâtis sur des structures supportées par des pieds (pieux vissés, poteaux 4 x 4), les différents niveaux peuvent délimiter des zones aux fonctions variées. «Pensez à accorder un espace d’au moins 10 pi x 12 pi pour l’ensemble de jardin, afin de pouvoir bouger les chaises et vous mouvoir autour de la table avec aisance, sur tout s’il doit être couver t d’un abri solaire», conseille Benoît Rheault.

Cour restreinte

Les petites cours de ville ou de banlieue se prêtent à toutes sortes d’organisations. «Pour trouver la bonne, il faut réfléchir à la vocation qu’on souhaite donner à la terrasse tout en considérant les entraves physiques et humaines que présentent les lieux», affirme M.Rheault. Combinée au fait que l’aménagement peut avoir des répercussions sur l’environnement immédiat des résidants des deuxième et troisième étages de la même bâtisse ou sur celui des voisins de cour, la limitation de l’espace amène son lot de réflexions.

La construction d’un palier de sor tie le plus petit possible pour avoir un maximum d’espace terrasse au niveau du sol règle souvent la plupart des irritants potentiels. «De plus, c’est un plan qui réduit sensiblement les coûts, puisqu’il devient inutile de fabriquer une rampe pour un escalier ou une jupe pour cacher le dessous», ajoute M. Rheault. On complétera judicieusement le tout par une clôture en tiges de bambou, qui laisse passer le vent et la lumière tout en constituant une paroi esthétique à l’épreuve des regards indiscrets.

|