Vous êtes ici

Stratégies immobilières

( Page 2 de 2 )

Nombre d'appartement désiré

Le quatrième point analysé parle du nombre d’appartements que les gens désirent acquérir et de quelle façon y arriver.

Souvent lors de consultations, des personnes me disent: «M. Lépine, j’aimerais acheter “des blocs”.» Je leur réponds: «Soyez plus précis. Combien de logements désirez-vous?» Et là, en fonction des réponses à cette question, les stratégies varient. Si l’acheteur potentiel désire 100 logements, il est évident qu’il n’est pas idéal de s’orienter vers des triplex. Il lui en faudrait plus de 33 pour atteindre son nombre. Ce n’est pas impossible, mais encore faudrait-il que ces appartements soient situés dans le même quartier.

La stratégie de cette personne doit être d’acheter de plus gros immeubles. Pour quelqu’un qui ne désire qu’un triplex pour l’habiter, vous comprenez bien que les critères sont totalement différents.

Voyez-vous, à la lecture de ces simples détails, l’importance d’un plan avant même de penser stratégie?

Il faudra établir, en fonction de ce plan, une stratégie à court, à moyen et à long terme afin de réaliser ses objectifs.

Un autre point à considérer dans votre stratégie est de vous constituer une équipe de collaborateurs qui vous aideront dans ce processus. Et là, je parle de notaires, de courtiers immobiliers, d’avocats spécialisés en immobilier, d’inspecteurs en bâtiment, de courtiers d’assurances de dommages, d’évaluateurs agréés, de compagnies de gestion immobilière, d’ouvriers d’entretien, etc.

Plusieurs veulent vivre de l’immobilier rapidement. La façon la plus rapide, selon moi, est la spéculation («les Flips»), car elle permet de réaliser un profit à plus ou moins court terme. Par contre, le véritable enrichissement est, sans aucun doute, l’accumulation.

Dans la stratégie d’accumulation, une question revient très souvent: Dois-je vendre ou garder tel immeuble? Ma réponse est la suivante: Si vous vendez, combien vous restera-t-il d’argent après impôts comparativement à un refinancement? S’il n’en reste pas plus, à quoi bon vendre? Si vous le gardez, il continuera à prendre de la valeur avec le temps et le prêt sera remboursé grâce aux loyers payés par vos clients (vos locataires).

Comme vous le constatez, l’élaboration d’une stratégie d’investissement nécessite une bonne réflexion de la part des investisseurs, et plus la réflexion sera approfondie, meilleure sera la stratégie qui en résultera.

 

À mettre à votre agenda: M. Lépine sera au canal Argent, lundi 10 novembre 2014, pour discuter de ce sujet, les stratégies immobilières. À voir!

 

Vous aimerez aussi...

Recruter une équipe de rêveLes «flips» et la rénovationRénover, avec ou sans permis?
Recruter une équipe de rêveLes «flips» et la rénovationRénover, avec ou sans permis?

 

 

Note sur l’auteur de cet article:

 

Photo de Jacque Lépine

Jacques Lépine est le président-fondateur du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui regroupe plus de 16 000 membres.

Il est aussi coach, mentor, formateur et investisseur immobilier.  Il est l’auteur de cinq best-sellers sur l’immobilier.

En 2005, il a mis sur pied avec sa conjointe la fondation Logeons nos familles, laquelle permet d’aider des familles de milieux défavorisés.

 

 

Faites de l'argent en immobilier avec l'argent des autres Focus, le pouvoir de la visualisationL'indépendance financière grâce à l'immobilierL'indépendance financière automatique

 

|