Vous êtes ici

Remise: pose d'un revêtement de cèdre

Remise: pose d'un revêtement de cèdre
© TVA Publications | Stéphane Dumais
|

Il vaut mieux s’armer de patience quand on se lance dans la pose d’un revêtement mural en bardeaux de cèdre. Si le résultat final parle de lui-même, la tâche se révèle longue et, surtout, répétitive.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJET POUR L'EXTÉRIEUR

 

Voir la galerie

Le travail de préparation

Le mur extérieur a d’abord été recouvert d’un pare-air, dont la fonction est d’empêcher l’air extérieur de s’infiltrer dans le bâtiment et l’air intérieur de migrer vers l’extérieur. En somme, il protège la structure ainsi que l’isolant des dommages susceptibles d’être causés par l’humidité. Il faut que la membrane soit installée de façon continue et fixée sur des surfaces rigides, pour éviter qu’elle ne se déplace.

Des fourrures de 1 po x 3 po ont ensuite été posées à intervalles réguliers à l’horizontale ainsi qu’au tour des portes et des fenêtres. Les pièces peuvent être fixées avec des vis à terrasse ou encore des clous vrillés galvanisés. Le pureau, c’est-à-dire la partie visible du bardeau, étant de 5 po, les bandes de clouage ont été fixées tous les 6 po de centre à centre. 

Ces dernières assurent un ancrage plus solide du bardeau et favorisent la circulation de l’air derrière le revêtement pour éviter qu’il pourrisse.

|