Vous êtes ici

Prévenez la légionellose

Vérifier la température du chauffe-eau
Si l'aiguille du thermostat du chauffe-eau électrique ne pointe pas minimalement dans la direction indiquant 60 °C, utiliser un tournevis et déplacer l'aiguille vers la bonne température de consigne. © Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ)
|

MONTRÉAL, le 31 août 2012 /CNW Telbec/ - Devant la problématique de légionellose causée par les tours de refroidissement dans la région de Québec, la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) tient à mettre en garde la population contre un autre facteur de risque associé à la maladie du légionnaire, soit la température de consigne des chauffe-eau à accumulation fonctionnant à l'électricité.

En effet, si certains font encore la promotion de l'abaissement de la température des chauffe-eau pour éviter les brûlures et aussi pour économiser de l'énergie, il faut savoir que cette mesure est extrêmement dangereuse pour leur santé. La CMMTQ rappelle l'importance de ne pas régler le chauffe-eau d'eau sanitaire à moins de 60 °C (140 °F). Si la plupart des chauffe-eau récents sont maintenant préréglés en usine à cette température, il importe de s'en assurer car la conception des chauffe-eau en fait un lieu propice au développement de cette bactérie.

Comment vérifier et ajuster la température d'un chauffe-eau électrique?

Pour vérifier et ajuster la température d'un chauffe-eau électrique, trois étapes suffisent :

  1. Couper l'alimentation électrique du chauffe-eau;
  2. Ouvrir la porte d'accès située dans le haut du chauffe-eau;
  3. Le thermostat consiste en un petit cadran muni d'une aiguille. Si cette dernière ne pointe pas minimalement dans la direction indiquant 60 °C, utiliser un tournevis et déplacer l'aiguille vers la bonne température de consigne.

Dans le doute, consulter un entrepreneur en plomberie, membre de la CMMTQ. Il en va de votre santé et de votre sécurité.

La sécurité du public, une mission de la CMMTQ

Afin d'assurer la sécurité du public, la CMMTQ a participé à l'élaboration de la norme nationale qui a établi la température de consigne des chauffe-eau à 60° C (140° F) et qui veut qu'on abaisse cette température à 49 °C (120 °F) tout juste en amont des points de puisage (douche, baignoire, etc.) au moyen de robinets mélangeurs thermostatiques ou à pression équilibrée. Cette stratégie de contrôle en deux étapes est maintenant reconnue partout dans le monde comme celle qui assure le mieux la protection à la fois contre la légionelle et contre le risque de brûlures. D'ailleurs, le Code de construction du Québec en fait une mesure obligatoire pour tout bâtiment.

Au sujet de la CMMTQ

Créée en 1949 par la Loi sur les maîtres mécaniciens en tuyauterie, la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) regroupe des entrepreneurs spécialisés qui œuvrent dans le domaine de la mécanique du bâtiment, plus particulièrement en plomberie et en chauffage.

Conformément à sa mission, la CMMTQ voit à augmenter la compétence et l'habileté de ses membres afin d'assurer au public une plus grande sécurité et une meilleure protection en matière d'hygiène et de santé. Elle assume également le mandat relatif à la qualification professionnelle des entrepreneurs en plomberie et en chauffage confié par le gouvernement du Québec et réglemente la conduite de ses membres dans l'exercice de leur métier. De plus, elle leur offre des services de qualité ainsi que des conseils judicieux dispensés par une équipe de professionnels chevronnés et se fait un devoir de veiller constamment à leurs intérêts.

SOURCE : Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ)

Renseignements :

Henri Bouchard, directeur du Service technique
hbouchard@cmmtq.org

Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ)
Téléphone: 514 382-2668 ou 1 800 465-2668
Internet: www.cmmtq.org
Courriel: cmmtq@cmmtq.org

|