Vous êtes ici

L’insonorisation d’un mur en 4 étapes

Insonorisation
© TVA Publications | Jean-Luc Laporte, Interzone Photographie
|

Les sons se transmettent par voie aérienne ou par vibration. D’où l’importance de ne pas laisser le moindre interstice dans une cloison insonorisée en misant sur une parfaite étanchéité.

VOYEZ D'AUTRES INSTALLATIONS POUR VOS MURS ET PLAFONDS

Pose des matelas insonorisants

Mettez à nu les murs à insonoriser jusqu’à la structure de bois. Ajoutez les matelas insonorisants composés de fibres minérales — ils ont une meilleure capacité d’absorption — entre les montants. Ensuite, avec de la pâte acoustique, scellez tous les endroits où le son pourrait s’immiscer comme le dessous de la lisse basse et le devant de chaque montant.

Pose de panneaux acoustiques

Recouvrez la structure de panneaux acoustiques de 7/8 po dont la fonction est d’absorber les bruits et dont la qualité repose sur l’épaisseur et les perforations qui garnissent une des faces.

Pose de fourrures métalliques

Afin de réduire au minimum le contact direct des composantes du mur, installez des fourrures résilientes métalliques horizontalement tous les 16 po. Ces fourrures garderont le gypse en suspension et créeront une coupure acoustique.

Pose des panneaux de gypse

Terminez le mur en posant deux épaisseurs de panneaux de gypse de 1/2 po ou, pour plus d’efficacité, de 5/8 po. Assemblez les panneaux de gypse perpendiculairement; ils seront plus lourds et plus résistants au son, et dans des sens différents. Idéalement, jointoyez chacune des épaisseurs pour étanchéifier au maximum. Finalisez le tout en calfeutrant l’interstice visible au bas du mur d’un dernier joint de pâte acoustique.

Identification des parties du mur insonorisé


 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.