Vous êtes ici

Les ennemis coriaces de nos pelouses

( Page 2 de 3 )

Ce qu’il faut faire

  • Assurez-vous de bien aérer votre pelouse, au moins une fois l’an. Bien des œufs sont ainsi détruits.
  • Fertilisez avec des engrais naturels et amendez la pelouse avec du compost.
  • Ensemencez les endroits dégarnis.
  • Gardez votre gazon à une hauteur minimum de 8 cm.
  • Retenez que des plantes comme les pieds-d’alouette et les géraniums peuvent être toxiques pour les vers blancs.
  • Limitez l’éclairage nocturne pendant la période de ponte, soit en juin et en juillet, car la lumière attire les vers blancs.
  • Placez des nichoirs à divers endroits de votre cour: les oiseaux se nourrissent de vers blancs.
  • À l’automne, faites un bon nettoyage du jardin; cela aidera à réduire le nombre de vers blancs qui hiverneront.

La punaise velue

Plaque jaune sur la pelouse

  © Gaétan Deschênes

La punaise velue, faussement appelée punaise des céréales, est un autre ravageur de pelouse. L’adulte mesure environ 4 mm de long et porte des ailes blanches dont la pointe est noire. Cette bestiole affectionne les pelouses sèches dont elle suce la sève à partir du collet ou de la tige et même des racines. Rapidement, la pelouse infestée finit par mourir. Les dégâts se manifestent alors par la présence de plaques mortes, brunies et séchées qui s’élargissent. Les spécialistes estiment que les dommages de la punaise velue sont généralement plus sévères durant les périodes de chaleur et de sécheresse ainsi que sur les pelouses établies sur des sols sablonneux et aux endroits très ensoleillés.

La présence de plaques de gazon jaunes est un bon indice de la présence de punaises velues.

La punaise velue à différents stade d'évolution

© David J. Sheltar

La punaise velue à différents stades de développement.

|