Vous êtes ici

L'entretien de la terrasse

L'entretien de la terrasse
© TVA Publications | Photo: Conceptions et Réalisations par IPEDEX patios et terrasses
|

Pour éviter qu’une terrasse ait une allure défraîchie, on assure sa réfection, suivie de son entretien; ça nous permettra de lui refaire une beauté à peu de frais.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS POUR L'EXTÉRIEUR

Il faut tout d’abord se défaire du mythe selon lequel du bois traité a besoin de «vieillir» un an avant de pouvoir être protégé, y compris par une teinture, lance d'emblée Martin Lemieux, le directeur adjoint du magasin Home Depot de la rue Sauvé, près du Marché central de Montréal. «Attendre un an, c'est permettre, pendant une année entière, à la saleté et au soleil d’endommager le bois», dit-il.

Nettoyant pour bois

nettoyant pour bois © Photo: RONA

    

Imperméabilisant

imperméabilisant

© Photo: RONA

Nettoyant pour bois

On commencera donc par utiliser un produit nettoyant qui viendra rouvrir les pores du bois neuf après sa sortie de l'usine. Ce produit éliminera la couleur verte caractéristique du bois traité et redonnera même un coup de jeunesse à du bois devenu grisâtre avec le temps. Un simple nettoyage suffira aussi si le bois a déjà été peint ou teint et si on a l’intention de garder la même couleur; autrement, c'est un décapage (avec un produit spécialisé) et un sablage (mais surtout pas avec une laveuse à pression!) plus intensifs qui nous attendent.

Imperméabilisant

Une fois le bois traité, on devra choisir de le teindre (avec un tampon ou un pulvérisateur) à l’aide d’une teinture opaque ou semi-opaque, ou encore de le peindre carrément (au rouleau ou au pinceau). «Le plus courant, c'est la teinture semi-opaque, explique Martin Lemieux. C'est moins durable que la teinture opaque, mais ça permet de voir le grain et les veinures du bois. La teinture opaque est bonne pour du bois endommagé ou pour quelqu'un qui veut changer la couleur du bois sans décaper celui-ci.»

 

Behr DeckOver

© Photo: Home Depot

 

On trouve aussi sur le marché, depuis quelques années, de la peinture texturée, comme la «DeckOver» de la compagnie Behr. Sa texture antidérapante (plus ou moins prononcée, selon le mode d'application) conviendra notamment aux enfants, aux personnes âgées ou encore aux patios autour de la piscine. On peut l’appliquer autant sur du bois que sur du béton, et elle peut combler des fissures de 0,6 cm (¼ de pouce). «Pour l'application de tous ces produits, j’adore la règle du “nu-pieds”, dit M. Lemieux. Si la surface est trop chaude ou trop froide pour qu’on puisse marcher dessus nu-pieds, on ne devrait pas la traiter.»

L'entretien

Si on ne veut pas devoir recommencer le travail chaque année, on doit le faire bien dès le début. Les garanties offertes par les différents fabricants ne s’appliqueront que si le propriétaire a respecté toutes les techniques et les étapes recommandées, quitte à consacrer deux jours à la tâche au lieu d'une seule journée.

On ne devrait pas non plus hésiter à dépenser quelques dizaines de dollars de plus pour se procurer les produits de la meilleure qualité possible. On en sortira gagnant en ne recommençant le boulot que tous les trois ou quatre ans. Un tapis placé directement sous le barbecue protégera le bois des taches de graisse impossibles à nettoyer, tandis que des feutres collés sous les pattes du mobilier de jardin offriront une certaine protection contre les égratignures. Une fois l'hiver venu, on met aux poubelles le grattoir de métal, qui endommagerait la surface de la terrasse, au profit d'une pelle de plastique. «Ce n’est pas non plus une mauvaise idée de laisser une mince couche de glace ou de neige comme protection», conseille Martin Lemieux.

|