Vous êtes ici

Le bois d’ingénierie

Le bois d’ingénierie
© Shutterstock
|

On appelle bois d’ingénierie le matériau obtenu par l’assemblage, à l’aide d’adhésifs, de différentes retailles et particules provenant d’une première transformation du bois. On utilise les fibres d’une multitude d’espèces de feuillus et de résineux, qu’on entrecroise en couches superposées pour apporter de la rigidité au matériau.

CONSULTEZ D'AUTRES ARTICLES SUR LES MATÉRIAUX

Couvre-plancher technologique

Issu de technologies de pointe, le bois d’ingénierie entre dans la fabrication d’éléments structuraux dans la construction de bâtiments, telles que poutres, fermes de toit, poutrelles ajourées ou autres formes lamellées-collées qui ont à répondre aux normes strictes de cette industrie. C’est un matériau très performant qui offre de longues portées et une capacité de charge élevée. Plus léger que l’acier, il se manipule et s’assemble avec facilité.

Différents visages

Une fois recouvert d’un placage de quelques millimètres, il peut prendre différents visages, celui de riches armoires de cuisine par exemple, ou celui de comptoirs qui imitent la pierre naturelle à s’y méprendre. On en fait aussi de somptueux planchers de salle à manger au fini exotique et chaleureux. Sa résistance dans des conditions de température et d’humidité élevées en fait le couvre-plancher idéal du sous-sol, où il peut être posé directement sur la dalle de béton ou le plancher chauffant.

Autres avantages du bois d’ingénierie: sa fabrication fait appel à des essences locales et à des quantités importantes de retailles de sciage, sa transformation ne nécessite pas beaucoup d’énergie et ne produit presque pas de gaz à effet de serre, et enfin, puits de carbone efficace, il séquestre pendant des décennies des quantités appréciables de CO2.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.