Vous êtes ici

La régulation de l’humidité

( Page 2 de 2 )

En hiver

Les symptômes à surveiller durant la saison froide pour détecter un excès d’humidité sont la buée sur les fenêtres, les taches d’humidité sur les murs, les moisissures dans la salle de bains et les odeurs de moisi.

  • Pour prévenir la formation de condensation sur les fenêtres, la SCHL suggère que le taux d’humidité relative (HR) soit situé entre 30 %  et 50 %. Lorsque la température extérieure est inférieure à −10 °C, l’HR devrait se situer autour de 30 %.
  • Surveiller les ponts thermiques et les fuites d’air dans le haut des murs (entretoit, cadres de portes extérieures, fenêtres) qui sont propices à la formation d’humidité. L’isolation du haut des murs sur la petite partie verticale dans les soffites jusqu’à la sortie de ventilation dans l’entretoit ainsi que l’emploi de coupe-froid et de matériaux de calfeutrage en limite la formation tout en contribuant à réduire les frais de chauffage.
  • Munir les tuyaux d’arrivée d’eau froide d’enveloppes en mousse pour éviter la condensation.
  • Un grand nombre de plantes dans la maison contribue à augmenter l’HR. Viser un bon équilibre et une répartition adéquate de celles-ci.
  • Ouvrir et fermer régulièrement la porte et la fenêtre de la salle de bains pour bien aérer la pièce.

À l’opposé, il y a des signes à surveiller qui indiquent un manque d’humidité pendant l’hiver, comme les difficultés respiratoires, la peau sèche et les lèvres gercées, l’irritation du nez (pouvant aller jusqu’au saignement) et de la gorge, la manifestation d’électricité statique et d’étincelles, et parfois, des problèmes avec certains appareils électroniques. Dans ce cas, l’utilisation d’un humidificateur autonome ou intégré au système de chauffage constitue la meilleure option. En hiver, le froid exige qu’on n’ait pas d’excès d’humidité, source de condensation et de développement des moisissures (qui menacent la santé des occupants) et qu’on en adapte le taux à la température extérieure.

Nettoyer soi-même les moisissures

Il est possible de faire soi-même le nettoyage des petites (superficie inférieure à 1 m2) et moyennes (moins de 3 m2, soit environ la  dimension d’une feuille de contreplaqué de 4 x 8 pi) surfaces recouvertes de moisissures:

  • Porter des lunettes de sécurité, un masque antipoussière jetable  (3M 82100) et des gants de caoutchouc.
  • Utiliser une solution détersive non parfumée (pas d’agent de  blanchiment), bien essuyer avec un chiffon propre et humide, et faire sécher rapidement.
  • Si les moisissures réapparaissent, faire appel à un spécialiste.

Expertise : Jon Eakes

|