Vous êtes ici

La géothermie, un choix écologique

Chauffage géothermique
La thermopompe géothermique va chercher la chaleur qui se trouve dans le sol et la transfère dans la maison. © iStockphoto
|

La thermopompe géothermique constitue la solution écologique de l’heure. Il suffit que les coûts de l’énergie augmentent pour que sa popularité en fasse autant.

DÉCOUVREZ D'AUTRES CONSEILS POUR RENDRE VOTRE MAISON PLUS ÉCOLOGIQUE

Chaleur gratuite

Le système géothermique a pour fonction de pomper la chaleur qui se trouve dans le sol et de la transférer dans la maison. Dans le sud du Québec par exemple, la terre conserve, à partir d’une profondeur de 6 pi, une température constante de 8 °C, été comme hiver. Cette énergie, qui provient de l’accumulation de la chaleur solaire, est gratuite, propre et renouvelable.

Forage de puits

Pour recueillir la chaleur, la méthode la plus répandue consiste d’abord à forer un ou plusieurs puits verticaux d’environ 6 po de diamètre et d’une profondeur de 200 à 500 pi. Il faut ensuite introduire dans le puits une tuyauterie en polyéthylène haute densité dans laquelle circulera un mélange d’eau et d’antigel de catégorie alimentaire, le propylène glycol, choisi pour éviter toute contamination du sol en cas de fuite. Cette tuyauterie possède la forme d’une boucle, car le liquide y circule en circuit fermé.

La tuyauterie

On creuse aussi une tranchée pour amener la tuyauterie vers la maison. Puis, on installe la pompe qui fera circuler le fluide dans le circuit ainsi que dans le cœur du système: la thermopompe eau-air. Ce type de thermopompe récupère la chaleur du liquide pour la distribuer dans la maison, sous forme d’air chaud, à travers un réseau de conduits de ventilation. En été, la thermopompe récupère la chaleur de l’air de la maison pour la transférer au liquide de circulation souterrain, qui se refroidira en traversant la zone de 8 °C.

Peut-on vraiment chauffer une maison à partir d’un liquide à 8 °C?

Pour une thermopompe utilisant le principe d’évaporation d’un gaz réfrigérant pressurisé, c’est même plus qu’il n’en faut. Il reste que pour les grands froids de l’hiver, il faut installer un petit élément électrique dans la sortie d’air de la thermopompe géothermique, afin de suppléer au manque de chaleur. Notez que le système géothermique peut même alimenter un réseau de chauffage hydronique à basse température, comme celui d’un plancher chauffant.

Solution rentable

La thermopompe géothermique, demeurant à l’abri des intempéries au sous-sol, a une durée de vie de 18 à 20 ans. La boucle souterraine peut, quant à elle, demeurer fonctionnelle de 50 à 75 ans.

Selon la Coalition canadienne de l’énergie géothermique, l’intégration d’un système géothermique à une maison de deux chambres à coucher équivaut à retirer deux voitures de la circulation.

|