Vous êtes ici

Joli saladier en bois tourné

Joli saladier en bois tourné
© TVA Publications | Pierre Halmaï
|
  • Temps requis Entre 8 et 20 heures
  • Niveau de difficulté Difficulté moyenne
  • Coûts $ (moins de 500)

Conception et réalisation: Eddy Noël
Photos d’étapes: Jean-Luc Laporte, Interzone Photographie
Photo de présentation: Pierre Halmaï
Stylisme: Jacinthe Lemieux

De la laitue arrosée d’une vinaigrette maison servie dans un immense saladier en bois d’érable et de noyer. Qu’est-ce qui retiendra le plus l’attention : le mets ou son contenant? Le projet, réalisé au tour à bois, nécessite une bonne dose de patience, de bons réglages et des outils bien affûtés.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS POUR LA CUISINE ET LA SALLE À MANGER

Astuce de tournage

La vitesse du tour est toujours donnée à partir de l’axe d’entraînement. Cette vitesse de rotation augmente à mesure qu’on s’éloigne de l’axe, ce qui est le cas lorsqu’on tourne des pièces dont le diamètre est important. C’est pourquoi il importe de réduire la vitesse du tour lorsqu’on façonne des pièces de fort diamètre.

Étape 1 – Préparation de la paroi du saladier

A – Découpage des pièces de la paroi

Avant de lui donner son profil circulaire sur le tour, la paroi du saladier adopte une forme octogonale; elle est faite de huit pièces de noyer séparées par des pièces d’érable. Les pièces de noyer (5 5/8 po de large x 1 7/8 po d’épaisseur) sont taillées sur le banc de scie, selon un angle de 45°. Les insertions en érable (3/4 po x 2 po) sont simplement équarries.

B – Assemblage de la paroi

Les huit sections de la paroi sont d’abord assemblées séparément. Avec de la colle blanche ordinaire, on vient coller une pièce d’érable à chacune des pièces de noyer, puis on met sous serres. Les différentes sections seront réunies par la suite afin de former l’octogone; elles seront alors retenues ensemble avec des serres à sangle le temps que la colle sèche.