Vous êtes ici

Goujons ou lamelles? Voilà la question!

Assemblage à lamelles
© TVA Publications | archives Rénovation-Bricolage
|

Utilisés surtout dans la fabrication de meubles en panneaux, comme les étagères et les bibliothèques, les lamelles (aussi appelées biscuits) et les goujons constituent des assemblages aussi solides et durables l’un que l’autre. Alors, quelle option choisir et quand?

DÉCOUVREZ TOUTES LES TECHNIQUES D'ASSEMBLAGE

Assemblage à lamelles

L’assemblage à lamelles est plus facile et plus rapide à réaliser, parce qu’il s’effectue avec une scie expressément conçue à cette fin. Vous n’avez qu’à choisir un outil de bonne qualité, afin que les rainures où s’insèrent les lamelles soient toujours égales et alignées correctement. Comme les lamelles se dilatent au contact de la colle, elles procurent des joints très solides. Il faut donc conserver celles-ci bien au sec pour éviter qu’elles ne gonflent à l’humidité. Selon les dimensions des morceaux à assembler, optez pour les plus grandes lamelles possible afin d’accroître la solidité du meuble.

Assemblage à goujons

Plus économique que le précédent, l’assemblage à goujons est toutefois un peu plus laborieux à réaliser. Les trous qui accueillent les goujons doivent être parfaitement perpendiculaires à la face des pièces et très bien alignés les uns par rapport aux autres. L’idéal est de faire le perçage avec la perceuse à colonne, sinon il faut avoir recours à un guide à goujonner manuel de qualité. Mieux vaut utiliser des goujons destinés à l’assemblage — ils sont pourvus de rainures qui répartissent la colle et en évacuent le surplus — et calibrés au diamètre désiré. Les goujons de 3 pi ou de 4 pi de longueur ne se prêtent pas à l’assemblage.

|