Vous êtes ici

Gagner de l'espace: Finir le sous-sol

Gagner de l'espace: Finir le sous-sol
© TVA Publications | Frédéric Auclair
|

L’occasion de refaire à neuf cette pièce du sous-sol, aux murs dégarnis et à la structure de plafond toujours apparente, s’est présentée à la suite d’un dégât d’eau qui a rendu le remplacement du plancher nécessaire. Au programme: pose de panneaux de cloison sèche, tirage de joints et installation d’un plancher flottant.

DÉCOUVREZ TOUS LES AVANT-APRÈS

Avant

Outils et matériaux        

  • Panneaux de cloison sèche
  • Composé à joints (enduit de jointoiement)
  • Boîte de vis à gypse de 1 1/4 po
  • Ruban à joints
  • Baguette d’angle en métal
  • Ruban à mesurer
  • Crayon
  • Équerre
  • Couteau universel
  • Scie passe-partout
  • Visseuse avec adaptateur pour vis à gypse
  • Plateau de plâtrier et spatules de différents formats

Les bons outils

Les tireurs de joints professionnels peuvent se procurer un support à ruban de jointoiement qui s’accroche à la ceinture. Un accessoire pratique pour ne pas perdre le rouleau de vue durant les travaux. En ce qui a trait à la pose des renforts d’angle en métal, il existe un outil conçu expressément pour cette tâche et qui fixe, en la pinçant, la moulure dans le gypse. On place l’outil sur la moulure, on frappe sa tête avec un maillet, et le tour est joué!

Outillage des pros

  • Pour la pose des panneaux, la visseuse à plaque de plâtre s’avère un outil spécialisé fort pratique. Il suffit de régler l’embrayage pour que les vis affleurent à la surface des panneaux. Si vous n’en avez pas, vous pouvez très bien vous tirer d’affaire avec un adaptateur à vis fixé au mandrin d’une perceuse ordinaire. L’avantage d’un tel accessoire? Il permet de visser toujours à la même profondeur. Les vis ne sont jamais trop ou pas assez enfoncées; ainsi, les panneaux ne risquent pas de fendre, et leur surface ne présente pas d’aspérités au moment de la finition.

Isolation

On procède à la pose des plaques de plâtre après s’être assuré que les murs sont isolés de façon adéquate. Dans ce cas-ci, l’espace entre les montants est comblé par des matelas de fibre de verre, puis recouvert d’un pare-vapeur étanche. Des fourrures de 3/4 po, posées par-dessus le tout, créent un espace d’air et serviront de fond de vissage aux panneaux.

Vissage et découpage des panneaux

Ce sont les plaques du plafond qu’on installe en premier. Ici, on a sauté cette étape puisque le propriétaire avait opté pour un système de plafond suspendu. Le premier panneau est donc posé à l’horizontale, dans le coin supérieur d’un des murs. Pourquoi procède-t-on ainsi? Comme le panneau n’a pas été coupé, on peut être certain que son rebord est bien droit et que le joint vertical à tirer sera aussi moins long. Les autres panneaux sont ensuite fixés de façon à décaler les joints verticaux.

  • Les panneaux de plâtre sont vissés plutôt que cloués, le martelage étant susceptible de les altérer. Fixez les vis en procédant du centre vers les côtés, tout en prévoyant un jeu d’au moins 1/2 po aux extrémités. Notez que, dans le sens de la longueur, le vissage se fait tous les 16 po (mesure qui correspond à la distance entre les montants) et tous les 12 po sur la largeur (l’équivalent de quatre vis).
|