Vous êtes ici

Fiche de bois: L'érable dur

Érable piqué
Érable piqué © TVA Publications | Jean Langevin
|

Nom botanique: Acer saccharum
Habitat: Est du Canada, nord-est des États-Unis

APPRENEZ-EN DAVANTAGE SUR LE BOIS

L’érable à sucre est reconnu mondialement pour ses qualités (dureté, texture à grain fermé et couleur pâle), qui sont rarement réunies dans un même bois. Il fournit un matériau dur très apprécié, utilisé pour des usages variés et souvent spécialisés. C’est l’aubier de l’érable qui est le plus recherché; les essences sélectionnées pour la qualité de l’aubier se vendent près du double de celles qui sont pauvres en bois pâle.

Parfois, l’érable présente certaines anomalies dues au caprice de sa croissance. Ainsi, on apprécie beaucoup, en ébénisterie, l’érable piqué (ou moucheté), constitué d’une multitude de petits nœuds couvrant la surface des planches. On obtient aussi de quelques arbres des effets d’ondulation qui suivent le ramage ou les dessins naturels du bois; on parle alors d’érable ondulé (ou ondé) ou d’érable frisé.

Finition

On peut teindre l’érable de façon satisfaisante, et il se polit bien. Sa texture fine à grain fermé le rend aussi très intéressant pour les finis laqués. Les nouveaux enduits transparents, qui ne jaunissent pas, encouragent beaucoup d’utilisateurs à conserver sa couleur naturelle.

Usages principaux

Armoires, meubles, boiseries, moulures, lambris, parquets. On en fait aussi de nombreux produits de bois tournés ou façonnés (manches, quilles, queues de billard, fuseaux, planches à dépecer, plateau à fromage). Grâce à sa dureté et à sa résistance, l’érable à sucre est aussi employé pour les planchers de gymnase, les pistes de danse ainsi que les pistes de jeu de quilles. Compte tenu de ses propriétés de résonnance et de sa belle apparence, il entre également dans la fabrication de guitares, de violons et d’autres instruments à cordes. D’ailleurs, on en fait des pièces pour plusieurs autres instruments de musique. L’érable est idéal pour la fabrication de jouets de bois. Sa texture et sa dureté les rendent plus sécuritaires: ils ne se détérioreront pas, et il sera presque impossible de les briser.

Peu d’essences de bois réunissent toutes ces qualités. On a la chance de pouvoir s’en procurer facilement. Il sera toutefois important de forcer le reboisement de cette essence unique si l’on veut que les prochaines générations ne parlent pas de l’érable… au passé!

Caractéristiques et propriétés

Couleur: La couleur du bois de cœur varie de brun jaunâtre clair à brun rougeâtre, selon les régions et les sols. L’aubier est amande pâle, parfois presque blanc, notamment pour le bois venant de l’Estrie et du nord des Appalaches. On trouve parfois de petites stries noires ou brun foncé, dites de minéral, qui déprécient son apparence. Le bois ainsi strié vient d’arbres qui ont poussé en sol rocailleux.
Texture: fine, grain fermé
Fil: généralement droit (parfois ondulé ou moucheté)
Dureté: grande
Stabilité: bonne
Résistance à la pourriture: faible
Résistance aux chocs: grande
Poids par pied-planche (séché à 12 %): 2 kg (4,4 lb)
Densité (séché à 12 %): 0,63
Séchage: assez facile. On doit toutefois prendre des précautions pour éviter que le bois d’aubier ne tache (il faut le disposer sur des lattes étroites et rainurées — pour réduire la surface de contact — immédiatement après le sciage).

Usinabilité

Sciage: bon
Rabotage-moulurage: moyen à bon (meilleur angle de coupe entre 15° et 30°)
Perçage: bon
Mortaisage-toupillage: excellent
Clouage-vissage: perçage nécessaire
Retenue des clous et vis: bonne
Pliage: passable
Tournage: bon
Ponçage: bon
Collage: bon

|