Vous êtes ici

Fiche de bois: L'amarante

Amarante
Amarante © TVA Publications | Jean Langevin
|

Nom latin: Peltogyne pubescens
Habitat: Brésil, Amérique du Sud

APPRENEZ-EN DAVANTAGE SUR LE BOIS

Ce bois aux reflets violets est étonnant. Essence dure à fil dense et à grain semi-ouvert, l’amarante est plus homogène que le chêne, mais moins que l’érable. Les planches brutes et sèches sont assez stables, quoiqu’elles comportent souvent des gauchissements et des torsions qui sont cependant faciles à corriger.

Sur le banc de scie

La stabilité de l’amarante est bonne sur le banc de scie. Après avoir été refendues, les planches n’ont qu’une tendance très faible à gauchir. Au tronçonnage, il y a très peu d’éclats et les coupes sont nettes. Cependant, les coupes en angle sont difficiles, car le bois offre beaucoup de résistance et il est porté à se déplacer lors de l’opération. C’est pourquoi il est très important de bien maintenir la pièce lors de la coupe pour éviter qu’elle ne se déplace.

Sur la dégauchisseuse

L’amarante est un bois dur soumettant à rude épreuve les couteaux de la dégauchisseuse, qui nécessiteront des affûtages plus fréquents; l’usure produite est cependant comparable à celle occasionnée par le chêne et l’érable. Le fil de ce bois n’est pas uniforme: il se dirige dans plusieurs directions. Alors, que vous dégauchissiez dans un sens ou dans l’autre, il y aura souvent des endroits où apparaîtront de légers éclats. Réglez donc la hauteur des couteaux pour effectuer une coupe très mince et tenez compte du fait que vous aurez à poncer en profondeur.

Au ponçage

L’amarante se ponce facilement, autant avec la ponceuse à bande qu’à la main. La surface prend alors une texture uniforme et se polit très bien.

Au collage

L’amarante se colle aisément. Un plat joint fait à la colle blanche est très solide, et comme l’amarante est un bois stable, les assemblages à tenon et mortaise ou à goujons sont très durables.

La finition

Comme l’amarante prend sa belle couleur au contact de l’air, il est conseillé de laisser vos réalisations sans finition durant quelques semaines. Ensuite, appliquez de préférence une huile, comme l’huile d’abrasin ou l’huile de teck. Celles-ci n’empêcheront pas le bois de respirer, ce qui ne pourra qu’enrichir sa couleur. Deux ou trois couches d’huile suffiront pour obtenir un beau poli. Cependant, si l’ouvrage nécessite une bonne protection, vous pouvez appliquer un vernis sans problème.

Les applications

L’amarante peut être avantageusement utilisée pour son côté décoratif: incrustée dans un plancher ou un meuble, ou insérée dans des pièces qui seront tournées, par exemple le talon des queues de billard. De petits meubles ou des objets comme des trophées fabriqués en amarante massive en épateront plusieurs. Dans les pays où elle pousse, l’amarante est utilisée dans la construction de quais et de pilotis, ceux-ci nécessitant une très grande résistance.

|