Vous êtes ici

Étagère-valet:coulisses de la séance photo

Étagère-valet
© TVA Publications | Bruno Petrozza
|

JANVIER 2012 – La séance photo du projet de l’étagère-valet, présenté dans le magazine Rénovation-Bricolage du mois de février, ne s’est pas déroulée sans embûches pour notre directeur artistique, notre styliste et notre photographe. Voyage au cœur de leur journée!

10 h – Arrivée de Gaston et de Josée au studio de photographie de Bruno.

10 h 15 – Gaston et Josée montent le mur de soutien, qui est composé de trois panneaux.

10 h 45 – Notre styliste s’empresse de peindre le mur, car le meuble doit arriver d’une minute à l’autre.

10 h 50 – Pendant que Josée peinture, Gaston déroule le plancher en vinyle. Mais comme l’espace est trop étroit, il ne peut le dérouler au complet.

11 h 30 – La peinture à séchage rapide qu’a utilisée Josée — Aura de Benjamin Moore —, a déjà commencé à sécher.

11 h 45 – L’étagère-valet n’est toujours pas arrivée. Gaston s’impatiente!

12 h – L’ébéniste vient d’arriver avec l’étagère-valet.

12 h 5 – Avec l’aide de Josée, Gaston installe l’étagère-valet au mur avec deux vis. Comme le mur du décor (un panneau dérivé du bois d'une épaisseur d'environ 3/8 po) n’est pas conçu pour soutenir de grosses charges et que le meuble est fait en MDF — un matériau très lourd —, Gaston met de vieilles lames de plancher flottant de l’autre côté du mur afin de solidifier l’installation. Selon lui, le meuble est encore trop lourd pour être soutenu par deux simples vis. Il prend alors un cintre en bois du photographe, dont il découpera une branche à l’aide d’une scie. Il placera la tige en dessous du meuble! (N'ayez crainte, si vous installez ce meuble sur un mur «normal», vous n'aurez pas tous ces problèmes d'installation!)

12 h 30 – Josée installe tous les accessoires de stylisme. Gaston fixe les deux miroirs latéraux au mur à l’aide de velcro.

12 h 45 – La séance photo est sur le point de commencer. «Ce qu’il y a de difficile lorsqu’on photographie un meuble avec un miroir, c’est que ce qui apparaît dans le miroir est souvent plus visible que le meuble», explique Gaston. C’est pourquoi il déploie un rideau entre l’étagère-valet et la fenêtre, afin que cette dernière ne soit pas trop visible.

12 h 55 – Une courte pause lunch!

13 h – La séance photo peut commencer. Gaston et Josée regardent les photos sur l’ordinateur portable pendant que Bruno s’affaire à photographier l’étagère-valet.

13 h 30 – Après que Bruno a pris plusieurs photos, Gaston se rend compte que même avec le rideau, la fenêtre qui est en face de l’étagère-valet est trop visible dans les photos. Il décide donc d’installer un panneau blanc afin de camoufler cet élément indésirable du décor.

14 h – La séance photo se poursuit.

14 h 30 – En observant les photos, Gaston estime que le rideau est trop apparent dans le miroir. Il met en route un ventilateur afin que le rideau donne le flou désiré dans le miroir. Bruno y arrive en photographiant le meuble à basse vitesse.

15 h – La séance photo reprend.

15 h 30 – Tout le monde est satisfait des photos prises. La séance est terminée.

15 h 45 – Il ne reste plus qu’à défaire le décor, ramasser des accessoires de Josée et emballer le meuble afin qu’il puisse être transporté sans risque de s’abîmer. Gaston pense déjà aux retouches qu’il devra faire sur les photos afin d’éliminer la fameuse tige de bois qui soutient le meuble… Dont l'équipe rédactionelle a bien ri!

LISEZ TOUTES LES NOUVEAUTÉS

|