Vous êtes ici

Entretien: La fermeture de la piscine

La fermeture de la piscine
© TVA Publications | Photo: Conceptions et Réalisations par IPEDEX patios et terrasses
|

Qu’on veuille l’admettre ou non, les belles journées chaudes de l’été sont déjà chose du passé, et le moment est venu de penser à fermer la piscine qu’on s’affairait tout juste avant-hier à ouvrir...

DÉCOUVREZ TOUS NOS CONSEILS AUX PROPRIOS

 

Trousse de fermeture de piscine

© Photo: RONA

On ne devrait pas dépasser la fin octobre, avant l’arrivée des grands froids, pour entreprendre de fermer la piscine. Une purge totale du système s’impose, ce qui signifie, notamment, qu’il faut abaisser l’eau sous le niveau des jets et souffler de l’air dans la tuyauterie pour en chasser l’eau de manière à minimiser les risques de dommages dus au froid, explique le président de Piscines et spas Poséidon, Nicolas Guillotte.

Pour éviter toute infiltration d’eau pendant l’hiver, on met en place le bouchon de retour d’eau et on protège les écumoires, notamment en utilisant des protections en styromousse conçues spécifiquement à cette fin. On ajoute également un produit d’ionisation à l’eau, ce qui la maintiendra libre de débris et bactéries le plus longtemps possible. «Ça prépare l’eau pour l’hiver, et en plus ça va protéger la toile, le béton, la structure et autres», ajoute M. Guillotte.

 

On ajoutera aussi un produit antigel au drain de fond, toujours dans le but de protéger la piscine contre les dommages causés par le froid. Plus spécifiquement, l’Association des commerçants de piscines du Québec (ACPQ) recommande sur son site web de «placer la valve à trois voies en position ‘ouverte’ pour pouvoir vider l’antigel dans l’écumoire; verser l’antigel directement par l’écumoire jusqu’au fond du drain; et insérer le boudin en styromousse jusqu’à l’écumoire jusqu’à la base de la piscine».

Et idéalement, la pompe sera rangée à l’intérieur, au chaud et au sec, pendant tout l’hiver. «Plus on range d’appareils à l’intérieur, mieux c’est», prévient Nicolas Guillotte. Il est important d’accorder le temps nécessaire à la fermeture de la piscine, pour éviter toute mauvaise surprise au printemps. Par exemple, poursuit M. Guillotte, il est difficile de bien purger le système de toute l’eau qu’il contient. De plus, les propriétaires oublient fréquemment de protéger leurs écumoires contre la neige et la glace. «Et souvent, on voit des gens trop abaisser le niveau de l’eau, constate-t-il. La piscine a besoin d’un certain niveau d’eau pour survivre à l’hiver. Autrement, le vent et la neige pourraient abîmer la structure.»

L’ACPQ recommande d’abaisser l’eau de 40 à 45 centimètres sous l’écumoire, tout en prévenant de consulter le détaillant puisque cela pourra varier d’une piscine à l’autre. La procédure est aussi nettement plus complexe dans le cas d’une piscine creusée.

 

Pour des conseils d'entretien d'une piscine, cliquez ICI >

|