Vous êtes ici

Enquête de pré-location

Enquête de pré-location
© Shutterstock
|

Si vous êtes propriétaire d’un immeuble à revenus, il est absolument nécessaire, ou tout au moins recommandé, que vous meniez une enquête sur les personnes qui souhaitent habiter dans un de vos immeubles. Compte tenu de la loi sur la Régie du logement et des procédures parfois longues qui en découlent, il est presque devenu une obligation pour les propriétaires de recueillir des renseignements sur les personnes qui aspirent à demeurer dans leurs logements.

 

DÉCOUVREZ TOUS NOS CONSEILS AUX PROPRIOS

La vérification de pré-location est généralement utilisée à titre préventif. Elle contribue à l’évaluation du risque et à la sélection des candidats locataires pour s’assurer que ces derniers peuvent remplir les obligations financières liées au bail. La procédure consiste à valider et à vérifier les informations contenues dans une demande de location. Les antécédents judiciaires et de crédit peuvent également faire l’objet de cette vérification. Cette enquête est recommandée pour tous les propriétaires ou gestionnaires d’immeubles à revenus avant la signature d’un bail.

Vérification dans les archives des jugements du Québec

Il vous est possible d’aller lire le jugement de la Régie du logement du Québec. Saviez-vous que cette information est disponible en ligne? Rendez-vous sur le site www.jugements.qc.ca. FACILE! J’ai tapé le nom et le prénom du candidat; s’il y a un jugement contre lui, il apparaîtra en moins de 10 secondes. Je vous recommande d’ailleurs de toujours faire cette vérification avant d’effectuer une location.

Mieux vaut prévenir que guérir

En cas de refus du ou des candidats, avisez-les que vous n’êtes pas satisfait de l’enquête de pré-location et que vous mettez fin au processus. Lorsque c’est possible, consultez des collègues qui possèdent plusieurs logements. Leurs conseils sont vraiment très clairs: mieux vaut éviter de se mettre les pieds dans les plats. Il vous sera difficile de faire partir par la suite un locataire à cause du bruit et des cris ou du non-respect des règlements. Vous risquez alors de perdre vos bons locataires actuels.
 
Leçon à retenir: toujours faire une enquête de pré-location. 
 

LIRE LA SUITE >

 

Note sur l’auteur de cet article:

 

Photo de Jacque Lépine

Jacques Lépine est le président-fondateur du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui regroupe plus de 16 000 membres.

Il est aussi coach, mentor, formateur et investisseur immobilier.  Il est l’auteur de cinq best-sellers sur l’immobilier.

En 2005, il a mis sur pied avec sa conjointe la fondation Logeons nos familles, laquelle permet d’aider des familles de milieux défavorisés.

 

 

Faites de l'argent en immobilier avec l'argent des autres Focus, le pouvoir de la visualisationL'indépendance financière grâce à l'immobilierL'indépendance financière automatique

 

|