Vous êtes ici

Éclairage solaire pour le chalet

Éclairer un chalet de façon écologique
Les systèmes d'éclairage solaire sont fiables, peu importe la température. © iStockphoto
|

Certains chalets de la Société des établissements de plein air du Québec sont désormais équipés d’un petit système d’éclairage solaire. Peu importe le temps qu’il fait, l’installation écologique assure un éclairage constant.

DÉCOUVREZ D'AUTRES CONSEILS POUR RENDRE VOTRE MAISON PLUS ÉCOLOGIQUE

La composition du système

C’est un panneau de 2 x 4 pi à cellules photovoltaïques placé sur le toit qui alimente les lampes fluocompactes du chalet. Le panneau est composé de cellules de silicium qui transforment la lumière en électricité. 

Le kit de base

Un système d’éclairage de base comprend un panneau d’une puissance de 85 W, deux équerres de montage, un câble, un régulateur de courant et deux batteries. Les équerres servent à fixer le panneau en angle sur le toit. Pour optimiser le rendement énergétique, il faut orienter le panneau plein sud. Le fil de calibre 10 ou 12 achemine l’électricité vers un régulateur de courant et deux batteries de 12 V à décharge profonde. C’est à cet endroit que s’accumulent les réserves permettant d'éclairer la nuit ou par temps couvert. Afin d’alimenter les lampes du chalet, on installe un circuit de courant continu avec du fil de calibre 12. 

Le choix du régulateur

Il est important d’éviter une consommation abusive d’électricité, car une trop forte diminution de charge abîme les batteries. Mieux vaut choisir un régulateur de 30 A muni d’un tableau électronique qui indique en permanence le niveau de charge des batteries. Ce régulateur de forte capacité est d’autant plus utile qu’il pourra un jour alimenter d’autres batteries.

Un système plus complet

Pour renforcer le système de base, il suffit d’ajouter d’autres panneaux de 2 x 4 pi et batteries, ainsi que de créer d’autres circuits. Plusieurs petits panneaux sont aussi efficaces qu’un seul grand panneau. À titre d’exemple, un chalet qu’on habite les fins de semaine peut exiger de 8 à 10 panneaux. Pour amplifier le système, il faudra un courant alternatif de 110 V, que requièrent les appareils électriques usuels comme la pompe à eau, l’ordinateur ou le micro-ondes. Il suffira alors de brancher les circuits ordinaires à un onduleur, qui transformera le courant continu (CC) en courant alternatif (CA).

|