Vous êtes ici

Connaître le bois pour mieux s’en servir

Connaître le bois pour mieux s’en servir
© TVA Publications | Pierre Halmaï
|

Qu’on aime une essence pour son apparence ou sa maniabilité, on a intérêt à en connaître les différentes caractéristiques pour en tirer un maximum de profit.

DÉCOUVREZ TOUS NOS ARTICLES SUR LE BOIS

Tenir compte du bois jusqu’à la finition

Sachez d’abord si le bois choisi convient au type d’ouvrage et pensez à la façon dont il va réagir à la finition, par exemple. Une teinture à l’eau appliquée sur le frêne, aux pores très prononcés, ne donnera certes pas le même résultat que sur l’érable, de couleur pâle.

Les catégories d’essences

En ébénisterie, les essences les plus utilisées appartiennent à différentes catégories définies par les propriétés du bois, comme sa dureté et son grain. Le frêne, l’érable, le chêne, l’orme, le hêtre et le cerisier font partie des bois durs. L’aulne, le bouleau et le platane sont du nombre des bois dits demi-durs. Le peuplier, le tilleul et le saule sont au rang des bois tendres. Le pin, le sapin, le mélèze et le cèdre représentent dignement les résineux. Quant aux bois exotiques les plus employés, il y a le palissandre, le noyer d’Amérique, le teck, le thuya et l’érable piqué. Finalement, la très sélecte catégorie des bois précieux rassemble l’amarante, le bois de rose, le bois de violette et l’ébène.

Sorte de grain

Le type de grain est un élément tout aussi primordial. Il faut en tenir compte lorsqu’on choisit un fini, et ce, peu importe la catégorie de bois. Car l’apparence du bois après la finition peut varier en fonction du grain. Dans le doute, effectuez des tests sur des pièces de rebut.

Il faut donc savoir que le frêne, le chêne, l’orme, le noyer et l’acajou présentent un grain ouvert. À l’opposé, l’érable, le pin, le tilleul, le cèdre, le merisier, le sapin, le mélèze et le hêtre offrent un grain fermé. De plus, les bois huileux comme le teck, le bois de rose, l’amarante, le bois de violette et le palissandre ne réagissent pas de la même façon que les bois à tanin comme le chêne, le noyer, l’acajou, le hêtre et le cerisier.

Comparez les résultats!

Comme il est très difficile de classer les bois en fonction de leur réaction aux produits de finition, faites des tests et comparez les résultats d’une même mise en teinte sur différentes essences.
 

|