Vous êtes ici

Chicanes de voisinage: 3 scénarios types

Chicanes de voisinage: 3 scénarios types
© Shutterstock
|

Vous partagez avec votre voisin la ligne de séparation qui limite vos deux terrains. Néanmoins, vous ne partagez peut-être pas son opinion pour ce qui est de l’arbre à abattre, de la clôture à réparer, du muret à refaire... Avant que le conflit dégénère, lisez ce qui suit.  

DÉCOUVREZ D'AUTRES CONSEILS AUX PROPRIOS

L’arbre coupable

Les racines et les branches de l’arbre de votre voisin empiètent sur votre terrain. Ce n’est pas là une raison de sortir cisailles et scies et de tout couper, surtout sans le lui demander, même si «techniquement» ils sont sur votre propriété.

La première chose à faire est de parler à votre voisin et de voir à vous entendre avec lui. S’il refuse de faire quoi que ce soit, vous pourriez l’y contraindre en ayant recours à la justice — surtout pas en vous faisant justice!

Cependant, avant de s’en rapporter au jugement d’une cour, vous devrez d’abord lui faire parvenir une mise en demeure dans laquelle vous le sommerez d’agir. Les tribunaux pourraient vous donner raison si les motifs évoqués pour faire émonder ou abattre l’arbre sont jugés sérieux.

Quelques pommettes tombées ici et là de votre côté de la clôture, de l’ombre qui nuit à l’épanouissement de votre aménagement... soyons sérieux! Ce ne sont pas là des arguments qui tiennent la route.

L’arbre menace-t-il de tomber? Abîme-t-il les bardeaux de votre toiture? L’emplacement est-il destiné à la construction d’un cabanon? Vous devrez être en mesure de faire la preuve que la nuisance est bien réelle pour votre propriété.  

|