Vous êtes ici

Changement de vocation pour un meuble

Changement de vocation pour un meuble
Réalisation : Annie St-Amour avec la collaboration de Stéphane Scherer © TVA Publications | Photos: Jean Langevin
|

Laissé derrière lors d’un déménagement, un mobilier de chambre reprend du service et passe au salon, avec ses meubles de chevet désormais transformés en table basse.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS BRICOLAGE

Il s’en est fallu de peu pour que les tables de chevet conservent leur fonction d’origine. Il suffisait après tout d’un décapage en règle, d’un léger ponçage des surfaces et l’application d’une nouvelle finition pour leur refaire une beauté. Avouez cependant qu’un projet de récupération est beaucoup plus intéressant lorsqu’on change la vocation du meuble. Une nouvelle table pour le salon, pourquoi pas?

Agencement et niche

Les caissons, départis de leur piètement, sont disposés dos à dos et séparés par une niche, fabriquée sur mesure, à l’aide de pièces de contreplaqué au fini merisier (Langevin & Forest). La niche comporte deux espaces de rangement pour les livres et les magazines d’un côté, pour les CD et DVD de l’autre. On a choisi de construire deux boîtes distinctes, placées elles aussi dos à dos, mais il est beaucoup plus simple d’en réaliser une seule, avec séparateur intégré. Peu importe, le résultat est le même.

Contraste souhaité

Meuble en bois avec moulures métalliques

On a appliqué une teinture ébène (Minwax) sur les caissons récupérés et le panneau fini merisier formant le dessus. Ce nouveau plateau, ceinturé de moulure en merisier, (Langevin & Forest) se révèle plus foncé que les vieux caissons, qui ont conservé un fond de leur couleur d’origine. Pour la niche centrale, on a préféré miser sur la différence et appliquer une teinture blanche (Saman).

Moulures métalliques

L’ensemble est posé sur une base en contreplaqué dont les chants, tout comme ceux de la niche, sont recouverts d’une moulure en aluminium. Le découpage des profilés métalliques sur la scie à onglets est une opération délicate. L’outil doit être munie d’une lame appropriée pour le métal. Des butées sont ajoutées pour empêcher la vibration des pièces lors du découpage, et l’utilisation de serre-joints se révèle indispensable pour les stabiliser.

 

LIRE LA SUITE >

|