Vous êtes ici

Bricoleur du mois de mars: Guy Taschereau

Bricoleur du mois de mars: Guy Taschereau
© TVA Publications | Photos: Frédéric Côté
|

Véritable amateur d’ébénisterie, Guy Taschereau prouve que la passion pour le travail du bois ne connaît aucune limite!

DÉCOUVREZ TOUS NOS BRICOLEURS

Le point de départ

En 2006, Guy Taschereau entreprend la construction du chalet familial. En prenant lui-même le projet en main, il profite des économies réalisées sur les coûts de main d’oeuvre pour investir dans l’outillage. «Même en me procurant des outils pour effectuer le travail, j’économisais encore davantage que si j’avais employé un entrepreneur! »

Ainsi, un outillage complet est venu rejoindre le planeur que notre bricoleur avait acheté, au départ, pour préparer les planches brutes. Si son intérêt pour le travail du bois a toujours été présent, c’est la construction du chalet qui aura servi de point de départ à son cheminement en ébénisterie. Faisant preuve de rigueur et ne reculant devant rien, M. Taschereau a suivi une première formation de fin de semaine en ébénisterie, puis une deuxième et une troisième... Son désir d’apprendre n’étant jamais assouvi, il m’explique qu’il est un grand consommateur des émissions télévisées et des diverses publications traitant d’ébénisterie.

M. Taschereau demeure à l’affût des différentes techniques de travail et sait où trouver l’information lorsque le besoin se présente. M. Taschereau n’est le seul à se passionner par ce passe-temps, sa femme s’y adonne, elle aussi. Elle a suivi plusieurs formations et elle a une prédisposition évidente pour cet art. Aussi, c’est elle qui se charge de la finition des oeuvres de son conjoint.

Ses réalisations

Voyez d'autres réalisations de M. Taschereau dans le magazine Rénovation-Bricolage Volume 38 #7.

 

Précédente  Desserte   suivante

M. Taschereau est toujours prêt à offrir ses créations, comme cette desserte qui appartient maintenant à son fils. Ce dernier a lui aussi mis la main à la pâte. Ils ont fabriqué cette pièce ensemble, en deux semaines.

|