Vous êtes ici

Avantageux, les contreplaqués!

Contreplaqué flexible
Contreplaqué flexible © TVA Publications | Pierre Halmaï
|

Depuis les années 60, le contreplaqué ne cesse de gagner en popularité dans le domaine de la construction. Pratiques et économiques, ces panneaux remplacent maintenant avantageusement les planches dans nombre de réalisations.

APPRENEZ-EN DAVANTAGE SUR LE BOIS

Contreplaqué de construction

Sample Image 322x363 Contreplaqué de sapin Douglas (DFP)
 
Les contreplaqués de construction sont généralement faits de tremble, de peuplier ou de conifères. Les panneaux de conifère se divisent en deux catégories. La première est celle dont les parements (couches extérieures) sont constitués de sapin Douglas (DFP), et la seconde, celle des contreplaqués de résineux canadiens (CSP), dont les parements et les plis intermédiaires sont faits de conifères (sapin, pruche, épinette, mélèze, etc.). Bien que les contreplaqués de Douglas soient considérés comme étant les panneaux structuraux les plus solides et les plus durables, le choix d’un contreplaqué dépend surtout de l’utilisation que l’on veut en faire.

 

Panneaux de copeaux

Sample Image 322x363 Panneau à copeaux orientés (OSB)
 
Les panneaux à copeaux orientés OSB (Oriented Strand Board) comportent trois couches ou plus de lamelles de bois (habituellement du tremble) assemblées sous pression avec des résines de qualité supérieure et de la cire. Les copeaux de couches extérieures sont tous orientés dans le sens du côté long du panneau, et les couches intermédiaires sont disposées perpendiculairement. Cet assemblage procure une meilleure stabilité ainsi qu’une rigidité et une résistance supérieures à celles des panneaux gaufrés (Aspenite), dont les copeaux sont liés de façon aléatoire.
|