Vous êtes ici

Aménager un ruisseau sec

Aménager un ruisseau sec
© TVA Publications | François Richard
|

On peut aménager un ruisseau sec pour son aspect décoratif, mais on ne peut passer sous silence son côté pratique, qui consiste à drainer plus efficacement un terrain en pente, surtout quand cette pente s’incline vers la maison.

DÉCOUVREZ D'AUTRES PROJETS POUR L'EXTÉRIEUR

Avant tout: sur le terrain

Inspiré par la nature, le ruisseau sec est en fait un canal rempli de pierres qui facilite le drainage de la terre, particulièrement lors de fortes pluies et parfois lors de la fonte des neiges printanière. Non content de minimiser le phénomène d’érosion, il permet d’éliminer les accumulations d’eau susceptibles de se former à proximité de la maison et qui posent le risque d’endommager les fondations.

Si on l’apprécie pour sa fonctionnalité, on ne peut passer outre sa forme, puisqu’un ruisseau sec sera avant tout attrayant. Voilà une bonne raison d’en faire le centre d’intérêt d’un aménagement paysager, à condition toutefois de se conformer aux «lois de la nature», question de nous faire oublier qu’il est l’œuvre des mains de l’homme.

Mais avant même de vous consacrer à son aspect formel, la première chose à faire sera d’arpenter votre terrain, surtout si l’intérêt principal est, comme c’est le cas ici, d’éloigner l’eau de la maison. Il est, de toute évidence, préférable de bien le connaître si on souhaite intervenir pour le mieux. Cela suppose qu’il faut prendre le temps de l’étudier pour comprendre comment «il fonctionne», et ainsi déterminer les endroits où l’eau s’accumule et ceux où le sol s’érode.

 

Voir la galerie

Creusage et cie

Le parcours étant établi, il reste maintenant à creuser la tranchée. Sans doute la tâche la moins agréable de toutes, surtout si la chaleur estivale est au rendez-vous. En vous servant de la terre excavée pour remonter légèrement les côtés du ruisseau, vous épargnerez sur le creusage. Vous pouvez même utiliser de l’excédent de terre pour modifier le terrain à certains endroits, pour créer l’effet d’une cascade par exemple.

|