Vous êtes ici

Aménagement: Planifier son sous-sol

Aménagement: Planifier son sous-sol
© TVA Publications | Photo: Steeve Duguay | Stylisme: Josée Lemieux
|

Le sous-sol offre un grand potentiel. envie d’exploiter cet espace de vie supplémentaire? Voici quelques pistes de réflexion avant de vous lancer dans les rénovations.

DÉCOUVREZ TOUTES LES ASTUCES RÉNOS

Est-ce que cela vaut le coût?

D’un strict point de vue financier, l’aménagement du sous-sol n’est pas l’investissement le plus rentable. On choisit d’abord d’aménager cet espace pour augmenter son confort. Cela dit, un sous-sol fini peut être un critère séduisant pour les futurs acheteurs au moment de la revente, selon André Gagné, directeur de l’expertise technique à l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ): «Les familles reconstituées recherchent souvent un soussol avec une chambre et une salle de bains supplémentaires. C’est un atout, surtout pour les maisons de milieu de gamme.»

Avant de rénover

On évalue d’abord l’ampleur des travaux, en commençant par la hauteur du plafond, qui doit être d’au moins 2,1 m. «Sans dégagement suffisant, les pièces ne seront pas habitables, croit André Gagné, et creuser le sol s’avère extrêmement onéreux.» Autre point à considérer: les fenêtres. L’architecte Carl Hovington recommande d’évaluer la provenance de la lumière naturelle avant de déterminer l’emplacement des pièces: «Comme la fenestration est souvent pauvre, il faut maximiser la lumière naturelle dans les endroits où l’on passe le plus de temps pendant le jour.» Enfin, il faut composer avec les différents équipements présents au sous-sol (tableau électrique, chauffe-eau, aspirateur central, etc.). «Certains de ces équipements sont bruyants. On planifie une insonorisation adéquate et on en tient compte dans l’aménagement des espaces», rappelle M. Hovington.

éclairage au sous-sol

© Photo: Shutterstock

Les essentiels

Le manque de lumière est un des désavantages marqués des pièces aménagées au sous-sol. Selon la designer Marie-Claude Latulippe, l’éclairage est capital. «Comme le plafond n’est généralement pas très haut, les projecteurs encastrés sont tout indiqués. Dotez-les de gradateurs afin de pouvoir moduler l’ambiance lumineuse et complétez l’éclairage par des luminaires décoratifs.» La designer préconise également une finition soignée qui atténuera l’impression d’être au sous-sol. «Le gypse est préférable au plafond suspendu. Cela donne un aspect plus esthétique, plus fini à la pièce.»

Un sous-sol confortable

Avant de commencer les travaux, inspectez soigneusement les fondations pour repérer la présence de fissures, de moisissures ou d’infiltrations d’eau. L’APCHQ offre une mine d’articles informatifs pour vous aider à déceler et à régler ces problèmes, www.apchq.com.

 

LIRE LA SUITE > 

|