Vous êtes ici

Air sec: Problèmes et solutions

Air sec: Problèmes et solutions
© Shutterstock
|

Pourquoi l’air de nos maisons est-il si sec en hiver? Est-ce parce que les plinthes électriques assèchent l’air, comme plusieurs sont portés à le croire? Petite mise au point sur la situation.  

DÉCOUVREZ D'AUTRES CONSEILS AUX PROPRIOS

Les symptômes

Vous connaissez sans doute les symptômes: assèchement des muqueuses, peau sèche et irritée, picotements, électricité statique, etc. Pour les occupants d’une maison, ils sont le signe que l’hiver est bel et bien arrivé et que l’air intérieur est trop sec.

Explication du phénomène

La première chose à savoir est que le phénomène de l’air sec en hiver n’est pas imputable au mode de chauffage, mais plutôt à la différence de température qui règne entre les milieux intérieur et extérieur. L’air froid extérieur a une capacité moindre à contenir de la vapeur d’eau (humidité). Lorsque cet air s’infiltre à l’intérieur de la maison durant la période de chauffage, il se réchauffe et monte, entraînant avec lui la vapeur d’eau. C’est d’ailleurs pour cette raison que le taux d’humidité est généralement plus élevé aux étages supérieurs, où s’accumule le surplus de vapeur d’eau.

L’étanchéité en cause

Les problèmes d’air sec sont plus répandus dans les vieilles maisons souvent mal isolées et perméables à l’air. Toutefois, certaines constructions plus récentes, parfaitement étanches et munies d’un échangeur d’air peuvent aussi connaître des épisodes d’air sec. Si tel est le cas, pensez à vérifier les réglages de votre appareil. Par ailleurs, ne vous étonnez pas que l’air soit plus sec quand vous êtes seul à vivre dans une grande maison bien chauffée; le nombre d’occupants et leurs activités (douches, lessives, etc.) ont une incidence non négligeable sur le taux d’humidité intérieur en hiver. 

Taux d’humidité

Quel taux d’humidité doit-on viser à l’intérieur durant la période hivernale? Entre 30 et 45 %. En dessous de 30 %, l’air ambiant est trop sec. À plus de 50 %, l’air est trop humide et créé un milieu propice au développement de moisissures, ce qui pourrait s’avérer encore pire que de respirer de l’air trop sec. 

Solutions faciles

Notez enfin qu’il est possible d’augmenter l’humidité ambiante sans avoir recours à un humidificateur. Comment? En abaissant le chauffage d’un ou deux degrés. On peut aussi, à l’inverse, réduire le taux d’humidité intérieur en ouvrant grand les fenêtres afin d’aérer cinq bonnes minutes, et ce, deux fois par jour.

 

Vous aimerez aussi...

Chauffage: 10 trucs pour économiserL'isolation d'une maisonÉviter les dommages causés par la neige

Chauffage: 10 trucs pour économiser

L'isolation d'une maisonÉviter les dommages causés par la neige

 

|