Vous êtes ici

7 astuces pour la cuisine

7 astuces pour la cuisine
© TVA publications
|

1. Adieu vent froid dans la hotte

De l’air froid entre dans la cuisine par votre hotte? Il faut penser à installer un clapet mural haut de gamme qui prévient le retour de l’air froid. Les clapets antiretour standards vendus en quincaillerie sont de qualité moyenne. Le gros problème: l’humidité de l’air intérieur gèle au contact du froid, et la glace qui se forme empêche la fermeture du clapet.

Les produits de la compagnie québécoise Maximum, qui fabrique de très bons dispositifs adaptés aux régions froides, constituent une bonne solution. Cependant, le clapet le plus efficace est le Closure Dryer Vent (offert chez Home Hardware), constitué d’un plastique qui s’adapte aux changements extrêmes de température et qui ne gèle pas. Conçu pour la tuyauterie ascendante d’une sécheuse à linge, ce dispositif renferme un capuchon flottant qui se ferme à 100 % quand le ventilateur n’est pas en marche. (À noter que ce clapet nécessite une sortie de forme ronde, contrairement aux autres  modèles rectangulaires correspondant à la grandeur d’une ou deux briques.)

2. Un dosseret mouluré

Vous êtes fatigué de frotter le joint de coulis qui réunit le comptoir  et le dosseret? L’installation d’un profilé à gorge métallique maximise la propreté et facilite l’entretien de cet espace exposé à la  pénétration de l’eau et sensible à l’accumulation de la saleté. La forme arrondie de la moulure métallique rend ce joint totalement imperméable et permet un nettoyage impeccable ne laissant aucun résidu. Offerts en deux modèles — dont l’un convient à la réalisation d’un nouvel ensemble comptoir et dosseret, et l’autre, à l’ajout d’un dosseret à un comptoir existant —, ces profils à gorge ajoutent à la cuisine une touche esthétique qui fait son petit effet.

3. Fini le porte-poussière!

Si vous disposez d’un aspirateur central, reliez-y une bouche d’aspiration de poussière pour plancher et remisez votre porte-poussière! Cette trappe aménagée dans le coup-de-pied sous les armoires (sans colle) est munie d’une languette qui actionne le système d’aspiration du bout des orteils et avale le tas de poussière ramassé au balai. Et voilà le travail!

4. Tiroirs grands ouverts

Pourquoi vous contenter de tiroirs qui ne s’ouvrent qu’aux trois quarts? Il existe des glissières à extension maximale qui permettent d’ouvrir complètement le compartiment et d’accéder à tout son contenu sans avoir à se pencher ou à tâter à l’aveugle les objets qu’il renferme. Très faciles à trouver en quincaillerie, ces glissières nécessitent toutefois qu’on tienne compte du poids du contenu du tiroir et qu’on s’assure qu’il y ait un espace de 1/2 po entre ce dernier et le module (de chaque côté) dans lequel il se trouve.  (Ne conviennent pas aux tiroirs «bois sur bois».)

5. Un support à couteaux discret

Super facile à faire, ce support à couteaux rentabilise l’espace perdu entre le frigo et le comptoir. Couper deux pièces de bois de la largeur et de la longueur désirées. Créer les ouvertures pour les couteaux en coupant le nombre requis de petits morceaux de bois et en les collant à égale distance. Coller la seconde pièce par dessus. Pour éviter que le support ne suive les mouvements du frigo, poser une bande de ruban adhésif à double face sur le côté du comptoir.

6. De la lumière, svp!

On a besoin de deux types d’éclairage dans une cuisine: tamisé et vif. Un luminaire central crée une atmosphère feutrée et chaleureuse, mais ne fournit pas l’éclairage optimal pour accomplir des tâches (excepté au-dessus d’un îlot), car il génère de l’ombre sur la surface de travail. L’installation de luminaires sous les armoires tout autour du comptoir procure un éclairage adéquat sans  ombrage. Un truc: le soir, allumez les lumières de votre cuisine et vérifiez les ombres qui se dessinent pour remédier à la situation.

7. Des prises indépendantes

Selon le Code du bâtiment, toutes les prises électriques autour du comptoir devraient être munies de réceptacles séparés (split receptacles) pour que chaque ligne ait son disjoncteur. (Les câbles Lomax 12/3 sont recommandés.) Cela évite la surchauffe des fusibles et permet l’utilisation simultanée d’appareils branchés dans une même prise. Ne jamais jumeler le système d’éclairage au circuit d’une prise électrique pour ne pas perdre la lumière lorsqu’un appareil fait sauter un fusible.

 

|