Vous êtes ici

5 solutions pour une cuisine spacieuse

5 solutions pour une cuisine plus spacieuse
© TVA publications
|
Photos: Alexandre Deslauriers
Photos de présentation: Guy Couture
Stylisme: Geneviève Simard

C’est fou comme la démolition d’un muret d’à peine une douzaine de pieds carrés peut redonner de l’ampleur à une cuisine recroquevillée dans un petit coin sombre. Comme quoi les zones les plus improbables possèdent un potentiel insoupçonné.

VOYEZ TOUTES LES ASTUCES RÉNO POUR LA CUISINE

Manque de rangement, espace restreint, luminosité insuffisante, ergonomie non optimale,  voilà autant de raisons qui ont poussé les propriétaires de ce condo à repenser leur cuisine. La destruction du demi-mur séparant la cuisine et la salle à manger a permis de reconfigurer cet espace aussi harmonieux que fonctionnel grâce à une profusion d’armoires et à un élégant comptoir en granit noir. Voici la procédure «étape par étape» de ce changement appréciable.

Problèmes et solutions

  1. Enlever une partie du muret pour obtenir plus de surface de comptoir.
  2. Retirer les armoires suspendues afin de laisser pénétrer  la lumière dans toute la cuisine.
  3. Déplacer le coin frigo afin d’éviter les coins morts et de les transformer en rangement.
  4. Installer de nouvelles armoires et de nouveaux tiroirs, plus fonctionnels et plus ergonomiques, pour obtenir du rangement supplémentaire.
  5. Opter pour des armoires de couleur claire afin d’alléger la pièce et de faire circuler la lumière.

Opération demolition

Avant d’entreprendre les travaux, on s’assure de protéger toutes les ouvertures avec du plastique pour minimiser la dispersion de la poussière dans les autres pièces. Des anciennes parties de la cuisine, il ne devait rien rester; tout a été enlevé: les électroménagers, les armoires, le carrelage  sur le dosseret et au sol, etc.

1. Du côté de la salle à manger, on délimite la portion du muret à enlever en traçant une ligne de découpe à l’aide d’un niveau pour que  celle-ci soit en parfaite continuité avec le mur.

2. On effectue ensuite une première coupe au moyen d’un couteau universel. Parfois, un plancher raboteux ou d’autres éléments peuvent rendre l’utilisation d’un niveau plus difficile.

3. On a alors recours au rayon laser pour obtenir une ligne de traçage très précise.

4. Après avoir entaillé la ligne, on casse le gypse en donnant des coups de marteau près de la coupe. «Il faut quand même y aller délicatement pour ne pas briser la portion du mur de l’autre côté de la ligne et éviter d’avoir à réparer le gypse, à tirer de nouveaux joints, etc.,» indique Claude Savard, qui œuvre dans le domaine de la construction depuis plus de 30 ans. «Je pense toujours à ne pas alourdir la tâche de ceux qui  se chargeront des autres étapes!»