Vous êtes ici

Une maison Archimède modernisée

Une maison Archimède modernisée
© TVA Publications | Drew Hadley - Stylisme | Carolina Auz
|

Dans les années 1980, la maison hexagonale Archimède est très populaire. On craque pour sa forme originale et ses lignes contemporaines. Quelques décennies plus tard, comment agrandir et moderniser une résidence de ce style sans la dénaturer? Christine, la propriétaire, a relevé ce défi haut la main.

 

Christine adorait son Archimède, mais elle était devenue trop petite. Ne sachant trop comment s’y prendre pour l’agrandir, elle a fait appel à l’architecte Martin Dufour et à la designer Paule Bourbonnais.

«Ensemble, nous avons imaginé l’agrandissement comme un complément à la structure existante», précise la designer, qui en a profité pour remodeler les espaces de cette maison hors norme afin de l’inonder de lumière. Ses études en architecture ont grandement aidé Paule Bourbonnais à composer avec les angles et les hauteurs variables de l’hexagone.

La maison, située en bordure d’un lac en Estrie, jouit d’un environnement de verdure dont la propriétaire veut profiter saison après saison. «Nous avons retravaillé la fenestration de façon à créer de véritables tableaux mettant l’extérieur en vedette», explique la designer. C’est le style industriel qui a servi de fil conducteur dans l’aménagement et la décoration des lieux.

 

Céramique: Céragrès • Tapis et panier: EQ3

 

Une nouvelle pièce généreusement vitrée sert d’entrée principale, créant une connexion entre l’ancienne partie et l’agrandissement où se trouvent la salle de méditation et un garage.

En entrant, on aperçoit un mur en lattes de cèdre rouge de l’Ouest canadien qui file de l’extérieur vers l’intérieur, tandis que les murs et le plafond blancs éclairent l’espace en douceur.

 

Architecture (agrandissement): Martin Dufour, Dufour Ducharme Architectes • Aménagement de la maison: Paule Bourbonnais, designer d’intérieur • Meuble-bar: Crate and Barrel

 

«L’idée des fenêtres-tableaux prend ici tout son sens», dit la designer. Pour laisser la place au paysage, on a habillé les murs d’une discrète palette grège. Les poutres sculpturales peintes en noir, quant à elles, mettent en valeur l’architecture unique.

La table en bois – dont le fer forgé provient d’une ancienne machine à coudre – ainsi que la suspension métallique apportent la touche industrielle.

«On a opté pour des chaises noires en plastique moulé au design inspiré des années 1960. Leur facilité d’entretien a tout de suite plu à Christine, qui aime recevoir ses petits-enfants», souligne Paule Bourbonnais.

 

Table: Boutique Art de Vivre • Chaises: EQ3 • Suspension (au-dessus de la table): Mobilia • Plateau en laiton: Linen Chest

 

Grès cérame (plancher): Ciot • Suspensions: Royaume Luminaire • Plateau en bois sur pieds: Trois fois par jour

 

Ici, la contrainte était énorme. «Il fallait travailler avec des plafonds inclinés et des murs en angle», explique la designer. La cuisine a été divisée en trois: une zone de cuisson, un îlot de service et une section réservée à la préparation du déjeuner.

Les espaces perdus ont été utilisés de façon ingénieuse: ils sont occupés par des rangements pour la vaisselle et les livres de recettes.

 

Armoires et comptoirs en quartz: Cuisines Beauregard 

 

Électroménagers: Germain Larivière

 

On a misé sur le confort avec un mobilier en bois et cuir qui en impose. En installant une table fabriquée sur mesure entre les deux causeuses, on a créé l’illusion d’un grand canapé modulaire. Les larges fenêtres offrent une valeur ajoutée significative, soit une vue exceptionnelle sur le lac.

 

 

 

 

Dans l’agrandissement, Christine s’est organisé un bel et lumineux espace de méditation. L’immense porte-fenêtre mène aux sentiers du boisé.

À côté, une fenêtre plus basse offre une vue rapprochée sur les troncs d’arbres matures. Comme partout dans la nouvelle zone, du lambris blanc illumine le plafond, et cette fois il se prolonge aussi sur l’un des murs. Bouddha est heureux!

 

Canapé et tapis: Maison Corbeil • Table en métal: Boutique Art de Vivre • Coussins: Pottery Barn et Pier 1 Imports • Toile d’André Desjardins: Galerie Roccia

 

Tables de chevet: par l’ébéniste Donald Breton Reuse • Lit et commode: Crate and Barrel • Literie: Literie Plus Design • Panier: Pottery Barn • Lampes: Zone • Jeté et tapis: EQ3 • Habillage de fenêtre: Le Marché du Store • Toile d’André Desjardins: Galerie Roccia

 

Dans l’ancienne section, on a tronqué l’hexagone original pour agrandir la salle de bains attenante. Le mariage bois et métal accentue le look plus contemporain du décor.

«La patine vieillotte du bois s’agence à merveille avec le métal des poignées des commodes et des pieds en acier des tables de chevet que j’ai moi-même dessinés, précise Paule. J’ai habillé les fenêtres de toiles noires minimalistes afin qu’elles passent inaperçues tout en atténuant la lumière, au besoin.»

Au-dessus du lit, une œuvre signée André Desjardins, un coup de cœur de Christine.

 

Meuble-lavabo et rangement mural: Cuisines Beauregard • Lavabo de la collection Ove: Wetstyle 

 

À ses clients qui souhaitaient avoir une salle de bains à deux lavabos, Paule Bourbonnais a proposé un compromis ingénieux: une vasque surdimensionnée, avec deux robinets et une tablette en bois pour créer deux zones distinctes.

Au sol, le grès cérame anthracite assure une continuité avec celui de la cuisine, à côté. La céramique du dosseret est une création originale de l’artiste québécoise Catherine Braconnier.

 

 Céramique (dosseret) MUDtile par Catherine Braconnier et grès cérame (plancher): Ciot • Robinetterie: Batimat • Serviettes et bougeoirs: Bouclair • Sels de bain: Must • Verre, pompe et porte-savon: Plomberie Tétreault

 

PHOTOS | Drew Hadley - STYLISME | Carolina Auz

 

 

 

 

|