Vous êtes ici

Une déco qui s'adapte aux changements

Une déco qui s'adapte aux changements
© Donna Griffith | Jacob Snavely
|

L’arrivée d’un bébé, le départ des enfants pour l’université, l’avancée en âge, une séparation, un accident qui demande de réaménager les lieux, nos goûts personnels qui évoluent: les besoins et envies de chaque famille se transforment au cours d’une vie. Sur quoi miser pour que notre espace s’adapte bien aux changements? Nous avons consulté les pros.

 

© Structube

 

UNE ÉVOLUTION CONSTANTE

Notre mode de vie évolue, et bien souvent, plus vite qu’on le croit! Bien qu’il soit difficile de choisir certains aménagements, meubles ou matériaux en anticipant des changements à notre quotidien, cela reste une bonne idée de prévoir des stratégies pour adapter l’espace facilement quand ils surviennent.

Lynsée Villeneuve, designer et acheteuse pour Lab Expérience Déco: «À l’époque actuelle, la maison évolue de plus en plus rapidement. Cela correspond à notre recherche du bonheur, à notre goût pour les tendances, mais aussi à notre désir d’avoir un espace personnalisé, en phase avec l’air du temps, nos habitudes et notre style.»

 

UN DÉCOR QUI S'ADAPTE

Un aménagement a habituellement une durée de vie de cinq à dix ans. Pour une cure de rafraîchissement express, on peut repeindre les murs, renouveler les accessoires, déplacer le mobilier, changer les photos encadrées ou effectuer une rotation de nos toiles et photos.

Par contre, il est déconseillé d’intégrer des structures et des luminaires permanents (rangements encastrés, projecteurs muraux, etc.), qui sont susceptibles de créer des casse-têtes au moment de transformer l’espace ou la déco. Même chose pour les revêtements de sol rehaussés de dessins ou de bordures, qui peuvent compliquer certains projets, et pour les électroménagers de formats hors normes, difficiles à remplacer sans abîmer les armoires.

 

STRATÉGIES RÉNO

Lorsqu’on effectue des rénovations, particulièrement «si on ouvre les murs», les designers suggèrent d’en profiter pour solidifier le mur de la baignoire, ce qui facilitera l’ajout d’une barre de soutien ou d’un banc en cas de perte d’autonomie. Ils recommandent aussi de poser des prises de courant supplémentaires; on aura ainsi les coudées franches si l’on souhaite un jour revoir la position du mobilier.

Il est conseillé de placer les interrupteurs à environ 39 po du sol, plutôt que les 50 po standards: ça simplifie la vie des enfants ou des personnes à mobilité réduite. D’ailleurs, les entrepreneurs sont de plus en plus sensibles à ces questions, selon les experts consultés.

 

© Pottery Barn Kids

 

 

CHAMBRE D'ENFANT

L’erreur la plus fréquente au moment de décorer la chambre d’enfant: composer un environnement trop vieux dans l’idée qu’il durera longtemps ou, à l’inverse, un cadre très bébé, qui perdra vite de son attrait. «Évitez les couleurs genrées, les meubles miniatures qui seront rapidement désuets et les thématiques dont on se lasse facilement. on peut opter pour un motif de petits animaux, par l’entremise des peluches, des coussins; c’est plus simple à changer qu’une grande murale ou un habillage de fenêtre coûteux à motifs enfantins», explique le designer Erik Maillé.

Pour le nouveau-né, ce sont surtout les parents qui se font plaisir en concevant un environnement douillet et sécuritaire, dans la continuité du reste de leur maison, rappelle le designer Jean Stéphane Beauchamp. outre le lit de bébé et la table à langer, rien n’empêche de choisir des meubles «de grand» qui pourront accompagner l’enfant jusqu’à l’âge adulte.

 

ACHETER POUR LONGTEMPS

Dans une perspective à long terme, on mise sur des meubles de qualité en bois aux lignes simples. Par exemple, un bureau évolutif et un lit à deux places, si l’espace le permet, dès que l’enfant quitte le lit de bébé pour un plus grand. Pour maximiser le volume de rangement d’une armoire grand format, on ajoute des étagères, des tringles et des crochets qu’on retirera lorsque les vêtements demanderont plus d’espace.

Pour ce qui est de la chaise berçante, «il existe désormais d’élégants modèles contemporains qui pourront servir ailleurs dans la maison», indique jean Stéphane Beauchamp.

 

QUAND LES JEUNES QUITTENT LE NID

Les enfants partis, on se retrouve en tête à tête avec notre conjoint, et avec une ou plusieurs pièces libres sur les bras. Certains vont déménager dans plus petit. D’autres en profiteront pour s’offrir un nouveau décor. «Quand des pièces se libèrent, c’est le temps de réfléchir à nos envies, à nos besoins, indique Lynsée Villeneuve.

Un atelier? Un bureau? Une pièce de lecture?» si notre budget le permet, c’est le moment de revoir le décor dans une perspective «adulte», de se permettre des matériaux plus luxueux ou plus fragiles, et de faire un bon tri dans tout ce qu’on a accumulé au fil du temps.

 

© English Blinds

 

 

PERTE D'AUTONOMIE

Nous aurons tous besoin un jour ou l’autre de rendre notre maison plus sécuritaire et de revoir certains aménagements. En prévision de cette période et pour faciliter la transition, beaucoup de propriétaires optent pour des couloirs plus larges, indique Bernard Cordeau, designer: «Lorsque la personne se déplace avec une marchette ou en fauteuil roulant, il faut améliorer l’éclairage dans la maison et éliminer les obstacles.

Il faut parfois procéder à des travaux, particulièrement à la cuisine et à la salle de bains.» La douche de plain-pied est bien adaptée aux besoins qui apparaissent souvent lors de la perte d’autonomie, de même que les baignoires basses (ou avec porte), les revêtements de sol antidérapants et les équipements motorisés ou commandés de façon électronique (stores, portes de garage, chauffage, par exemple).

 

EN CAS DE SÉPARATION OU DE DEUIL

Lors d’événements douloureux tels un deuil, une séparation, un divorce, le tri des meubles et des objets personnels ou encore le déménagement d’un membre du couple apparaît la plupart du temps comme une immense corvée. Les designers suggèrent de laisser d’abord retomber la poussière, mais ensuite de profiter de ce nouveau départ pour revoir son intérieur.

«Il faut se réapproprier son espace, croit Lynsée Villeneuve, et à ce titre, un grand ménage et des changements déco peuvent avoir un effet thérapeutique.» Lorsqu’on est seul à choisir, c’est le temps de se faire plaisir, sans compromis!

 

LA MAISON MOBILE 

Chez Ikea, on pense depuis quelques années à une maison modulable, meublée de façon multifonctionnelle pour assurer la fluidité au quotidien. Les gens, surtout les jeunes, vivent aujourd’hui dans des appartements de plus en plus petits et déménagent souvent. Pour répondre à leurs besoins, l’équipe de designers a conçu une gamme de meubles nomades, adaptables et personnalisables, en plus d’être faciles à transporter, même dans le métro!

 

© iStock

 

 

|