Vous êtes ici

Un loft contemporain

Un loft contemporain
© TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Habitué à transformer des commerces en résidences, Bernard Bourgault nous ouvre les portes de son loft, qui témoigne d’un solide savoir-faire dans l’utilisation de l’espace. Visite d’un lieu aux origines singulières.

 

Il est difficile d’imaginer que ce loft lumineux et convivial était initialement un salon funéraire... Le commerce est resté vacant quelque temps avant que son propriétaire, l’entrepreneur Bernard Bourgault, décide de le transformer en résidence. Il faut dire qu’en remplaçant le mur arrière par des vitres, en abattant des cloisons et en peignant les murs en blanc, le lieu est devenu vraiment attrayant.

Le sol en béton poli apporte lui-même beaucoup de douceur. Il a ensuite suffi d’intégrer des sièges généreux, des stores et des rideaux pour créer une atmosphère chaleureuse et intime. Les fauteuils rouges et les plantes vertes rythment et égaient ce grand espace.

 

 

 

La superficie totale du loft est de 3300 pi2. Pour éviter qu’on éprouve une impression de vide dans un endroit aussi vaste et haut de plafond, il est important de définir des zones de vie et de choisir des meubles assez volumineux. Ici, la salle à manger est centrée entre le salon et l’espace musique.

 

 

 

 

Des chaises au look ancien s’accordent à une table rustique, que viennent contrebalancer les fauteuils transparents Louis Ghost, de Philippe Starck. Les associations de matériaux variés, comme le bois, la brique, le plastique et le béton, contribuent également à l’équilibre du décor. Pour illuminer la salle à manger le soir, il a choisi un lustre contemporain longiligne. 

 

 

 

 

Située face à la salle à manger, la cuisine est aussi la partie centrale des espaces communs du loft. 

 

 

 

 

Comme partout, la blancheur est de mise, et chaque chose est à sa place grâce à des rangements efficaces, notamment l’armoire à volet dissimulant la cafetière, le grille-pain et tout le nécessaire pour le déjeuner: dans un lieu ouvert, il vaut mieux que rien ne traîne!

 

 

 

 

Les espaces privés se trouvent au sous-sol du loft. La chambre est immense. Ce lit, incluant les tables de chevet, convient parfaitement car il occupe exactement la largeur de la cloison. Déclinée dans des teintes douces, la pièce bénéficie d’un superbe plancher en terrazzo. Ce revêtement luxueux composé d’éclats de marbre poli est d’origine.

 

 

 

 

La salle de bains attenante à la chambre est équipée d’un meuble-lavabo deux tons déjouant la symétrie. Au-dessus, l’armoire à pharmacie comprend un miroir coulissant. 

 

 

 

 

Issue de la même gamme, la baignoire en résine aux lignes aérodynamiques est mise en valeur par l’éclairage. Quant au sol en béton, il a été sablé à de nombreuses reprises pour que le granulat soit plus visible, avant d’être poli.

 

 

 

 

PHOTOS | Yves Lefebvre

|