Vous êtes ici

Parfum de vanille

Parfum de vanille dans une jolie cour dans les Laurentides
Des jardinières agrémentent les fenêtres et des clématites et des glycines s’agrippent aux murs de la résidence. © TVA Publications | Michel Julien
|

Situé en pleine nature au bord d’une petite rivière dans les Laurentides, ce jardin a de quoi susciter la jalousie. Qui, en effet, ne rêverait pas d’avoir un tel décor pour s’adonner aux joies du jardinage?

VOYEZ TOUS LES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

En 2005, Normand Gadoury et sa douce moitié ont acheté cette propriété pour pouvoir y jardiner. La maison était secondaire pour eux, seul le site leur importait. Le terrain de 1115 m2 (12 000 pi2) est situé dans un microclimat (zone 5a alors que celle de la région est de 4a), ce qui leur permet d’y implanter des espèces florales qui ne pousseraient pas normalement à cette latitude.

Cela dit, il leur a fallu beaucoup d’efforts pour arriver à un tel résultat car, au départ, le terrain était recouvert d’asphalte et de mauvaises herbes!

 

De gros travaux

La première année, les propriétaires ont enlevé tout l’asphalte qui entourait la maison. À la place, ils ont mis des galets de rivière, un matériau qui s’harmonise beaucoup mieux avec l’aspect champêtre de la maison. Ils ont ensuite arraché les mauvaises herbes et amendé la terre afin d’en faire un milieu fertile pour les végétaux à venir.

Cela fait, ils ont délimité les zones de leur cour, notamment l’emplacement des terrasses, de la pergola et des platebandes.

Puis, ils ont semé le gazon, un mélange contenant du trèfle nain qui demande très peu d’entretien. Enfin, ils ont aménagé des sentiers en utilisant, entre autres, des vieilles tuiles récupérées et ils ont solidifié la zone qui était limitrophe à la rivière.

 

|