Vous êtes ici

Hommage aux jardins d'antan

Hommage aux jardins d'antan
© TVA Publications | Perry Mastrovito
|
Exceptionnel, cet immense domaine construit en 1740 se trouve dans le centre-ville de Mascouche! Balade au cœur d’un jardin à l’anglaise inspiré d’une autre époque.
 

DÉCOUVREZ D'AUTRES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Il est plutôt rare, au Québec, de découvrir des propriétés datant du XVIIIe siècle. Celle-ci est nichée au beau milieu d’un terrain arboré, magnifié au fil des années par ses hôtes. «Nous avons acheté la maison en 1992. Le terrain était plutôt dénudé et le site méritait un peu de couleur», explique la propriétaire.

Soucieux de respecter le style du domaine, les maîtres des lieux ont choisi des végétaux contemporains lors de la construction de la demeure. Un travail de longue haleine, amorcé par les platebandes autour de la maison. Spirées, cœurs saignants, mûrier pleureur, hémérocalles, hydrangées paniculées forment de superbes massifs diversifiés, tant par leurs couleurs que par leurs formes et leurs dimensions. «J’aime varier les teintes de vert et donner de l’éclat avec les annuelles de la boîte à fleurs», poursuit-elle.

En 1993, les propriétaires fleurissent le pourtour de la grande remise en bardeaux de cèdre. «On la trouvait terne, il fallait y mettre de la vie. Alors on a planté des phlox rose violacé, des salicaires rose pâle, des achillées jaunes, des iris bleus et des œillets rouges. Ces végétaux contrastent avec les reflets argentés des épiaires laineux (oreilles d’agneaux) et le vert soutenu du bugle, dont les fleurs bleues éclosent au printemps. Il y a toujours de la couleur car les floraisons s’échelonnent au fil des saisons.»

Ils ont aussi imaginé des espaces tranquilles, à l’ombre des grands arbres, comme le coin lecture surplombant le champ de fougères. C’est un espace très rustique, naturel, à l’instar du jardin secret de la propriétaire. Elle confie avoir énormément appris en devenant membre de la Fondation des jardins Moore. «C’est un endroit merveilleux. J’ai aussi beaucoup appris avec le temps. Choisir des plantes selon la nature et l’orientation du terrain plutôt que selon ses coups de cœur permet d’éviter beaucoup d’erreurs», recommande la charmante propriétaire.



|