Vous êtes ici

Du grand art

Jardin : un grand art
Les fougères, les hostas, les heuchères, les lamiers, les pulmonaires et les alchémilles sont omniprésents dans cet aménagement paysager. © TVA Publications | Marc-André Verpaelst
|

Il y a 20 ans, lorsqu’ils ont commencé l’aménagement de leur cour arrière, Sylvie Émond et Fernando Morneau ne con­nais­­saient rien à l’horticulture. Aujour­d’hui, lorsqu’on voit leur jardin, on peut dire qu’ils sont passés maîtres dans le domaine!

DÉCOUVREZ TOUS LES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Lorsqu’ils sont arrivés dans leur nouvelle demeure, en 1990, la cour arrière se composait d’un simple terrain gazonné, planté de quelques arbres. Même s’ils n’avaient pas d’expérience particulière en horticulture, les nouveaux propriétaires, qui rêvaient d’avoir un jardin magnifique, n’ont pas attendu très longtemps avant d’entreprendre des travaux d’aménagement paysager.

En effet, deux jours après leur installation dans cette maison, deux dix-roues déposaient dans leur entrée d’immenses pierres, dont certaines pesaient plus de 500 lb! À l’aide d’un bobcat, M. Morneau a mis une fin de semaine à placer chacune d’elles selon un plan qu’il avait lui-même dessiné.

 

Après avoir érigé les murets des futures platebandes, il a mis en place un système d’éclairage en trois zones, qu’il a confectionné avec des tubes en PVC. Une piscine a ensuite été creusée, puis le couple a créé un ruisseau et une cascade.

Pour réaliser ces derniers, les propriétaires ont travaillé comme des forcenés, utilisant même des billots et une barre de métal pour déplacer certaines grosses pierres. Cela en valait toutefois la peine puisque, 20 ans plus tard, l’amoncellement de pierres s’est transformé en un ruisseau des plus naturels.

Enfin, les platebandes ont été garnies de végétaux. Tout cela dans un même été! Mais ce n’était que le début des travaux qui allaient transformer, au cours des années, ce terrain vierge en un jardin verdoyant.

Du soleil à l’ombre

Au départ, le jardin était très fleuri. Les platebandes, où s’épanouissaient de nombreuses plantes à fleurs, offraient une grande variété de couleurs. Cependant, au bout d’un certain nombre d’années, les propriétaires ont dû se rendre à l’évidence: plusieurs plantations datant de 1991 n’avaient plus leur place dans le jardin.

Les arbres ayant considérablement poussé au fil des ans, les platebandes se retrouvaient désormais à l’ombre, et les plantes à fleurs n’y poussaient plus aussi aisément. Plusieurs d’entre elles ont été réaménagées; de nouvelles plantes et de nouveaux arbustes ont garni les murets de pierres.

Aujourd’hui, les fougères, les hostas, les heuchères, les lamiers, les pulmonaires et les alchémilles sont omniprésents dans cet aménagement paysager. Les propriétaires mettent davantage l’accent sur les teintes et les textures des feuillages que sur les fleurs. C’est donc une belle palette de tons de vert qui s’offre au regard plutôt qu’une explosion de couleurs.

 

 

|