Vous êtes ici

Créer une chambre confortable

Créer une chambre confortable
© Yves Lefebvre | Drew Hadley
|

Du choix du matelas à celui des rideaux en passant par l’oreiller et le foyer, voici des conseils de pro pour créer une chambre propice au repos.

 4 TRUCS POUR UNE CHAMBRE REPOSANTE

À chacun son matelas!

Selon Dominic Houde, président de Matelas Houde, tester le matelas est essentiel avant de faire un choix. «Chaque individu a des besoins différents qui doivent être cernés. C’est donc une étape cruciale qui mérite qu’on prenne son temps.

On compte au minimum sept minutes durant lesquelles la personne essaie les positions dans lesquelles elle dort», explique-t-il. Le test commence toujours sur le dos, puis on poursuit sur le côté. À chaque fois, les points de pression sont vérifiés, notamment la région lombaire pour la posture dorsale et l’épaule et la hanche pour la position sur le côté.

Essai à domicile

La plupart des magasins de matelas offrent une période d’essai d’au moins 100 nuits. Il en est de même de la compagnie canadienne Endy Sleep, mais celle-ci a la particularité de vendre ses produits (un type de matelas et un type d’oreiller) uniquement en ligne. À explorer sur endysleep.com

Formule sur mesure

L’un des atouts majeurs des matelas d’aujourd’hui est d’offrir un confort différent de chaque côté du lit. On peut donc satisfaire un couple sans que celui-ci soit obligé de faire des compromis. Le plateau confort est alors composé de deux parties qui sont regroupées dans une seule enveloppe, par exemple, un côté en latex et l’autre en viscoélastique.

Si on veut faire un bon achat à long terme, on doit s’intéresser à la densité de la mousse, qui indique la quantité de matière dans un volume donné (ex.: 5,3 lb au pi3 assure une durabilité de 20 ans).

Bon conseil

Tourner le matelas chaque saison permet de le garder plus longtemps.

Les 4 types de mousse

1- Mousse dite de soja

Économique. Adaptation aux contours du corps: moyenne. Durée de vie: réduite. Coût: de 600$ à 900$ pour un modèle format grand lit.

2- Mousse de soja hybride

Imite la mousse mémoire (viscoélastique). L’adaptabilité aux contours du corps: meilleure qu’avec la mousse de soja. Moins durable et moins confortable que la viscoélastique. Coût: de 700$ à 1000$ pour un modèle format grand lit.

3- Mousse mémoire viscoélastique

Matière thermosensible. Adaptabilité aux contours du corps: très bonne. Élimine les points de pression. Ses propriétés varient selon la température; elle accumule donc la chaleur. De nouvelles technologies consistent à ajouter des grains de gel rafraîchissant qui captent la chaleur dans la mousse et l’expulsent du matelas. Assez durable. Coût: de 1100$ à 1500$ pour un modèle format grand lit.

4- Latex naturel (sève d’hévéa)

Réalisé à partir du liquide laiteux de l’hévéa pour créer un caoutchouc naturel. N’accumule pas la chaleur, idéal pour les gens qui ont facilement chaud. Produit de grande qualité, très durable. Comme il est caoutchouteux, le support est plus rebondi que celui des modèles en viscoélastique. Coût: de 1500$ à 2500$ pour un modèle format grand lit.

L’oreiller parfait

Il existe des modèles composés des mêmes matières que les matelas: certains contiennent des morceaux, tandis que d’autres sont moulés dans un seul bloc.

L’évolution des mousses vole la vedette aux plumes, qui sont en perte de vitesse à cause des allergies. Le choix dépend du confort de chaque personne. On ne doit ressentir aucune douleur au niveau des cervicales, et la tête ne doit pas être trop surélevée en position dorsale.

Un oreiller de bonne qualité dure environ cinq ans et coûte entre 80$ et 150$. Pour le garder sain, il est conseillé de le glisser dans une housse protectrice imperméable et anti-acariens (20$). Un deuxième oreiller peut être utilisé pour se placer en position de lecture, mais aucunement pour dormir. Si tel est le cas, c’est que vous n’avez pas un modèle adapté à votre morphologie.

Stores ou rideaux?

Pour Laurence Lequen, directrice du service de décoration à domicile chez Linen Chest, le choix des rideaux dépend de la sensibilité de chacun au son et à la lumière.

«Certaines personnes veulent être dans la noirceur totale. On privilégie alors des rideaux à doublure opaque qui couvrent bien la fenêtre et son pourtour, ou bien des toiles ou des stores opaques. Dans ce dernier cas, la vitre n’est pas nécessairement couverte complètement. On peut ajouter des panneaux de tissu de chaque côté de la fenêtre pour qu’aucune lumière ne pénètre», explique Mme Lequen.

Côté stores, on voit de plus en plus de modèles motorisés, très pratiques. Les traditionnelles persiennes en bois, en PVC ou hybrides suffisent si l’on ne recherche pas une obscurité complète.

  • Ceux qui souhaitent créer de l’intimité dans la journée peuvent associer aux tentures épaisses des voilages ou des stores de style Silhouette.
  • Enfin, les stores opaques se déclinent désormais dans de nombreuses couleurs et textures, et certains isolent du bruit en plus de la lumière et de la chaleur (Duette, d’Hunter Douglas).

Un foyer dans la chambre le nec plus ultra!

«Ce qu’on cherche quand on installe un foyer dans la chambre, c’est l’ambiance additionnelle et non la chaleur, qui est plutôt accessoire», dit Jean- François Fauteux, président de Maison DF - Jade. On peut introduire trois catégories d’appareils dans une chambre à coucher.

1- À gaz On choisit un appareil à vocation décorative ou à bas BTU. Beaucoup de modèles offrent de belles flammes, et on peut contrôler la chaleur à l’aide d’une télécommande thermostatique. Ainsi, le feu s’éteint et s’allume tout seul. La plupart de ces foyers comprennent déjà une évacuation, à relier au mur ou au toit selon l’emplacement prévu.

Le défi des foyers à gaz est d'en réduire l'encombrement. Le Brigantia, d’Archgard, est justement un encastrable peu profond. Si vous souhaitez un foyer linéaire, Pacific Energy en offre de petites dimensions, bien adaptés à la chambre. Autre appareil facile à installer: le poêle, comme le GF 370, de Jotul.

2- À bois Un petit poêle à bois en fonte est parfait dans la chambre, car sa chaleur radiante est uniforme, contrairement à celle d’un foyer en acier. L’idéal est de choisir un modèle conçu pour de toutes petites bûches écologiques, faciles à ranger.

3- Électrique Certains foyers électriques chauffent, d’autres non. Ce sont les plus simples à mettre en place, puisqu’ils sont offerts en plusieurs formats et qu’il suffit d’une prise électrique pour les faire fonctionner. Issus des nouvelles technologies, les modèles Revillusion et Opti-myst, de Dimplex, offrent un effet de flamme étonnamment réaliste.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.