Vous êtes ici

Créer de l'intimité dans sa cour

Créer de l'intimité dans sa cour
© Artisans du paysage
|

Pour faire de sa cour ou de sa terrasse un espace intime, il existe plusieurs solutions. Voici un panorama de ce qui est à votre portée.

POTAGER URBAIN: MODE D'EMPLOI

La clôture

© Yves Lefebvre | Angus McRitchie 

 

Outre sa fonction sécuritaire, la clôture dérobe le terrain aux regards des passants. Dans les environnements urbains, c’est un élément presque incontournable.

La clôture classique en bois, bien entretenue, jouira d’une belle longévité, mais elle exige un entretien périodique qui peut paraître rebutant. Les clôtures en matériaux composites, plus coûteuses, séduisent par le fait qu’elles ne demandent aucun entretien.

Les modèles en PVC ou en maille de chaîne ont l’avantage d’être économiques, mais il est parfois difficile de les intégrer à l’aménagement de façon esthétique.

On peut s’aider en cela de végétaux grimpants. Il est aussi possible d’opter pour une clôture d’un modèle différent et original réalisé sur mesure. Enfin, rappelons que la hauteur et les matériaux permis sont régis par des règlements municipaux.

La haie

© Yves Lefebvre

 

Vous pouvez opter pour la classique haie de thuyas. Élégante, très efficace lorsqu’elle est bien entretenue, elle constitue un atout en cas de revente de la propriété. Vous pouvez aussi choisir une haie mixte, associant des arbustes feuillus et des plantations ornementales.

L'écran végétal

© Yves Lefebvre

 

Pour une intimité relativement rapide, prenez soin de choisir des arbres déjà matures que vous planterez après une bonne évaluation des zones qui posent problème. Positionnez les platebandes autour des aires de vie et en bordure de la piscine.

Les graminées, hautes et résistantes, sont actuellement très prisées par les paysagistes. Encadrez-les de végétaux et d’arbustes plus bas afin de créer des compositions dynamiques et variées en texture et couleurs.

Un muret de pierres ou une cascade d’eau présentant une certaine hauteur peuvent également contribuer à isoler la cour lorsque installés comme des «barrières visuelles».

Écran de type persienne

© Mario Dubreuil

 

Pour se mettre à l’abri des regards indiscrets sur la terrasse ou le balcon, encore une fois, les treillis ont la cote. À l’étage d’un duplex, on a remplacé l’habituel panneau formé de lattes entrecroisées par un assemblage de lamelles à claire-voie intégré dans un bâti fait sur mesure. Par beau temps, une douce lumière filtre à travers cet écran aux lignes horizontales.

Le treillis

© Angus McRitchie

 

On pense au treillis classique en lanières de bois entrecroisées qu’il est possible de combiner avec des plantes grimpantes (clématite, chèvrefeuille, etc.), mais aussi à des panneaux originaux dessinés par les architectes paysagistes qui associent le bambou, le métal, le verre, ou encore des matériaux composites, des pierres décoratives, du fibrociment pour créer des écrans uniques et contemporains. La mode est actuellement aux constructions horizontales et design de facture moderne.

Autre solution: Le treillis extensible

 Il s’installe facilement et peut couvrir une surface allant jusqu’à 39 po x 78 po. Il est traité contre les rayons ultraviolets et la décoloration. Idéal pour cacher une thermopompe de piscine, créer une zone d’intimité dans la cour ou sur un balcon.

Les autres constructions

© iStock

 

Un abri de jardin, une pergola ou bien un auvent protègent des intempéries et des chauds rayons du soleil de midi. Ces structures horizontales s’avèrent particulièrement intéressantes pour dissimuler les occupants d’un immeuble en copropriété lorsque les espaces extérieurs communs sont situés en hauteur, avec des voisins encore plus haut ou une tour d’habitation juste à côté.

 

© Yves Lefebvre

 

 

|