Vous êtes ici

Coin de nature en banlieue

( Page 2 de 2 )
Hostas et atilbes    Graminées 2 tons

Depuis la grande terrasse qui borde la propriété, on profite de cette vue sur le jardin d’eau, aménagé derrière une platebande d’hostas (1) et d’astilbes (2).

Les propriétaires ont aménagé eux-mêmes leur grand terrain boisé de 26 000 pi2 en différents espaces, dont celui-ci, qu’ils ont agrémenté d’un petit étang — leur troisième. C’est un lieu de détente en parfaite harmonie avec la nature: «Nous sommes des maniaques des plans d’eau, confie la propriétaire. Le bruit de l’eau est si apaisant. Et il couvre le remue-ménage du voisinage.»

 

Plan d'eau avec plantes, fontaine, arbres

Des graminées deux tons (3 et 4) et des lotus aux feuilles impressionnantes (5) ponctuent les pierres naturelles qui stabilisent les bords du bassin. Quelques troncs d’arbres morts ajoutent une touche authentique à cette réplique d’un étang naturel.

On aime

La source qui jaillit du jardin aquatique et trace de jolis sillons dans l’étendue dormante. Son bruit relaxant est audible depuis la maison.

Conseils de la proprio

Selon l’occupante, qui possède une solide expérience en jardinage, il ne fait pas de doute qu’une exposition à l’ombre est préférable pour le jardin aquatique: «En plein soleil, les algues se multiplient, et le bassin en vient à manquer d’oxygène, explique-t-elle. Quand il est à l’ombre, il demande donc moins de soin. En outre, en limitant le nombre de végétaux, on atteint plus facilement l’équilibre nécessaire pour que le jardin d’eau se développe de façon autonome.»

 

< PAGE PRÉCÉCENTE

|