Vous êtes ici

Bienvenue dans le jardin de René Gagnon

La cour de René Gagnon

Cet article est lié au Dossier: Maisons de stars.

© TVA Publications | Guy Beaupré
|

La passion pour les fleurs qu’éprouvent l’acteur René Gagnon et sa conjointe, Jeanne Desmeules, n’est pas banale.

DÉCOUVREZ TOUS LES AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Au fil des ans, ils ont aménagé 10 jardins spectaculaires sur leur propriété de la Montérégie. Le Jardin du Héron, un endroit empreint de beauté, est si inspirant qu’il peut être visité sur rendez-vous.

C’est au tournant de la trentaine que René Gagnon s’est découvert un grand intérêt pour le jardinage. «J’avais acheté une maison sur le Plateau-Mont-Royal et j’ai eu envie d’aménager la cour, explique-t-il. Au bout d’une dizaine d’années, c’était devenu trop petit, il me fallait plus d’espace.

J’ai trouvé cette maison que j’habite avec ma conjointe, en plein centre d’un immense terrain qui permettait l’aménagement de jardins. Il n’y avait pas une fleur, pas un buisson! Il y avait quelques arbres au bord de la rivière. Il a fallu rêver et rêver encore...»

 

«Nous avons commencé par nous isoler des voisins. Pour profiter des jardins, il faut d’abord de l’intimité. Nous avons aménagé ce que nous appelons “la grande platebande” avec des arbres, des conifères et des buissons.

Nous avons aussi planté une haie de thuyas et l’arbuste le plus spectaculaire du jardin, un cornouiller à feuilles alternes (Cornus alternifolia ‘Variegata’). Notre premier jardin était fait.

«Puis, nous avons voulu nous isoler de la route. Nous avons fermé l’espace autour de l’entrée de la maison, qui est devenu le jardin blanc. On y trouve un ovale en gravier et des végétaux à floraison blanche.

Parmi les vivaces, il y a des tulipes, des jonquilles, des pivoines, des lilas, des échinacées, des chrysanthèmes et de la valériane. Nous avons beaucoup de variétés de fleurs, ce qui permet une floraison de la fin mars jusqu’au mois de novembre.

 

|