Vous êtes ici

Bien choisir ses draps

© Simons
|

Les draps contribuent à créer des conditions propices à un sommeil réparateur. Matières, fils au pouce carré, format du matelas... Voici ce qu’il faut savoir pour bien habiller son lit.

 

On passe près du tiers de sa vie au lit. S’offrir des draps de bonne qualité, c’est un luxe qu’on apprécie au quotidien. Comment choisir le matériau de nos draps? On se laisse guider par le toucher. Ce sera, selon son goût: la percale pour son côté doux mais craquant, le coton satiné ou peigné pour son aspect duveteux ou le lin pour sa texture unique et sa souplesse.

Certains aimeront changer avec les saisons; ils préféreront la finette l’hiver et la soie l’été. En fait, chaque tissu a ses avantages. Il suffit de trouver celui qui nous convient.

 

LES PRINCIPAUX TISSUS

 

Le coton

Léger et absorbant, le coton est sans aucun doute la fibre naturelle la plus utilisée pour la fabrication des draps dans le monde. Au sommet, le coton égyptien, récolté à la main sur les rives du Nil, présente une fibre longue, douce et résistante, permettant un tissage plus dense.

Les cotons du Portugal, du Pakistan et de la Turquie ont aussi une excellente réputation. Le coton Supima ou Pima, un hybride américain cultivé au Texas, est un tissu de très bonne qualité, mais qui ne surpasse pas le coton égyptien. Mathilde Faure, responsable de la boutique Carré Blanc, suggère de toucher l’étoffe: «Si le tissu est granuleux, il s’agit d’un coton bas de gamme. Un bon coton sera soyeux.»

La soie

Plus coûteuse et plus difficile à entretenir, la soie est aujourd’hui moins populaire. Les draps de soie offrent pourtant une grande douceur, un fini brillant ou mat et une texture luxueuse. Cette fibre naturelle a l’avantage de ne pas irriter la peau. Certains apprécient aussi le fait que les taies d’oreiller en soie décoiffent moins les cheveux.

La finette

Appréciée des frileux et bien adaptée à l’hiver, la finette (plus souvent appelée flanelle) est en fait un coton dont on a gratté les fibres pour leur donner un aspect duveteux. On la trouve dans une belle variété de motifs pour tous les âges. Seul bémol, elle s’use facilement. Il faut être attentif à la qualité du tissage et s’assurer qu’il s’agit bien de finette de coton.

Le bambou

Fibre naturelle ayant à peu près les mêmes vertus que le coton, le bambou est très populaire en ce moment, notamment en raison de ses vertus hypoallergéniques. Il contribue à un sommeil réparateur en absorbant l’humidité et en aidant à régulariser la température du corps. La rayonne de bambou offre un toucher soyeux. Elle se révèle fraîche en été et chaude en hiver. Cependant, cette fibre n’égale pas le coton égyptien et le lin sur les plans de la durabilité et de la qualité.

Le lin

Écolo et durable, le lin a ses inconditionnels. Ce tissu est confortable en toute saison, compte tenu de sa capacité exceptionnelle à absorber l’humidité dégagée par le corps. Le lin provenant de la Belgique, de la Russie, de l’Italie, du Portugal et de la région des Vosges, en France, a une excellente réputation. Parfois légèrement rugueux lorsque tout neuf, il acquiert au fil des lavages une agréable douceur. Son look froissé ne plaira pas à tous cependant.

 

© Bouclair

 

 

TYPES DE TISSAGE

Les termes percale, peigné, brossé et satiné désignent des types de tissage. En tête de liste, la percale est un tissage de coton mat et fin, très serré, qui plaît par sa texture ferme et sa fraîcheur (presque glaciale, selon certains). Un coton peigné (ou brossé) est débarrassé des fibres courtes lors de la confection, ce qui donne un tissu doux qui aura moins tendance à boulocher. Quand on colle l’épithète «satin» ou «satiné» au coton, cela signifie que le tissu a davantage de fils tissés sur le dessus de la trame qu’en dessous. Le drap présente alors un aspect lustré sur l’endroit, mat sur l’envers et un toucher soyeux.

 

FILS AU POUCE CARRÉ

Plus le nombre de fils au pouce carré est élevé, plus le tissage est serré et plus le tissu gagne en douceur. Cela dit, il ne faut pas se fier uniquement au nombre de fils, il faut vérifier aussi la qualité des fibres avant de faire son choix, commente Véronique Poliquin, de la Maison du Beau: «200 fils au pouce carré constituent un minimum, et 800 fils, c’est suffisant. Le nombre de fils n’est pas tout.» D’ailleurs, Mme Poliquin fait remarquer qu’il n’y a pas de réglementation en ce qui concerne l’étiquetage des draps.

 

DIMENSIONS DU MATELAS

Les matelas ont pris de l’expansion ces dernières années. «Avec un matelas de 17 po d’épaisseur, il est difficile de trouver un drap-housse qui convienne», indique Mathilde Faure, de Carré Blanc. Même si les fabricants de draps ont suivi la vague (passant de 12 à 14 po), certains formats peuvent nous compliquer la vie au moment de les habiller. Il est bien de garder cela en tête.

 

ENTRETENIR SES DRAPS

Tel un bon vin, un drap de qualité se bonifie avec le temps. Il gagnera en douceur si l’on suit bien les indications de l’étiquette au moment de la lessive. Les balles de séchage se révèlent utiles pour réduire le temps de séchage. Pour parfumer ses draps, on peut remplacer l’assouplisseur par une goutte d’huile essentielle parfumée.

 

C'EST TENDANCE!

  • Les fines rayures aux couleurs contrastantes
  • Le blanc, les teintes pastel de rose et de lavande, le gris clair, le griotte, la palette des verts et des bleus
  • Les motifs géométriques (petits losanges, petits triangles, pixels) et botaniques (feuilles de ginkgo, branches)
  • Les imprimés ton sur ton en relief dans le tissage

 

 

© The French Bedroom Co

 

|