Vous êtes ici

1001 conseils pour le sapin de Noël

1001 conseils pour le sapin de Noël
© Garden Trading
|

Décorer le sapin de Noël fait appel au goût et à la créativité, mais encore davantage aux traditions familiales. Certains veulent un arbre toujours pareil, d’autres aiment en varier le style et les couleurs.

 

Cela dit, qu’on soit du type traditionnel ou branché sur les tendances, il demeure qu’en respectant une façon de faire, on se facilite la tâche tout en s’assurant d’obtenir un résultat équilibré. Si l’on possède énormément d’ornements de Noël, il est aussi essentiel de faire des choix. Certains éléments décoratifs ont une grande valeur sentimentale, mais on ne peut pas tout mettre dans le sapin, surtout si notre collection grossit d’année en année.

 

© Living4Media

 

 

LE CHOIX DU SAPIN

Au Québec, dans les pépinières, les grands magasins et les entreprises saisonnières, on nous offre deux variétés de sapins: le baumier et le Fraser. Le sapin baumier présente une apparence traditionnelle et un parfum prononcé, tandis que le sapin Fraser est plus fourni. Il a aussi l’avantage de perdre moins ses aiguilles.

Cette année, on risque d’assister à certaines pénuries ou à des hausses de prix, selon Tony Plourde, horticulteur à la pépinière du Vieux- Moulin, à Repentigny: «De nombreuses entreprises américaines ont arrêté de produire. Comme les sapins se vendent beaucoup plus cher aux États-Unis, plusieurs producteurs d’ici sont tentés d’y écouler leurs stocks.»

Si on opte pour un arbre artificiel, on investit dans un modèle de bonne qualité afin qu’il dure plusieurs années, réduisant ainsi son empreinte écologique. Le PVC est le produit le plus couramment utilisé. La plupart des modèles sont maintenant offerts avec des ampoules intégrées, ce qui facilite beaucoup la déco.

 

LE FORMAT ET LA FRAÎCHEUR

Une erreur commune consiste à acheter un arbre trop haut, parce que hors de la maison il nous paraît plus petit. On note donc la hauteur de notre plafond et l’on choisit un arbre d’au moins un pied plus court.

Si l’on opte pour le sapin naturel, comment vérifier sa fraîcheur? «On pince une branche sur toute sa longueur à quelques reprises. Si plusieurs aiguilles tombent, c’est que le sapin est déjà un peu sec.» Quand on a trouvé notre sapin, on demande au marchand d’en recouper la base.

 

L’ENTRETIEN

Tony Plourde recommande de mettre rapidement le pied de l’arbre dans l’eau, loin des sources de chaleur, et de s’assurer qu’il est bien hydraté au cours des premiers jours. «C’est vraiment ce qui va prolonger sa vie. Il existe des produits dans les pépinières pour aider à garder le sapin en forme, notamment le StaFresh de Plantabbs», conseille-t-il.

 

© Janis Nicolay

 

 

L’EMPLACEMENT

On choisit l’endroit où le sapin sera le mieux mis en valeur: un coin peu passant, situé près d’une prise de courant. Le devant d’une fenêtre, côté rue, est un bon choix: on appréciera de voir cette belle touche festive lorsqu’on rentrera à la maison. Les passants aimeront aussi!

L’angle d’une pièce s’avère pratique si l’on ne possède pas assez d’ornements. «Il est intéressant de changer l’emplacement du sapin d’année en année, considère le designer Jean Stéphane Beauchamp. Une nouvelle pièce peut nous inspirer un thème déco différent.»

 

LA PRÉPARATION AVANT LA DÉCO

On a des chats à la maison? Pensons à sécuriser l’arbre: on enroule du fil à pêche autour de la cime et on le fixe au mur. Si l’on a opté pour un sapin naturel, mieux vaut attendre au moins 24 heures avant de le décorer, afin qu’il s’adapte à la chaleur de la maison. Si certaines branches manquent de tonus ou sont trop longues, on les coupe avec un sécateur.

Pour un sapin artificiel, on prend le temps de bien ébouriffer chacune des branches.

 

LE THÈME

Il est préférable de choisir un thème et de se limiter à deux ou trois couleurs qui s’harmonisent à notre décor. Pour un look à la mode, on peut introduire une nouvelle teinte, par exemple le noir, qu’on verra beaucoup cette année, et qui s’associera bien aux boules rouges, champagne ou dorées qu’on possède déjà.

Suivant la grandeur du sapin, Chantal Arès, propriétaire de Véronneau, suggère d’ajouter entre 10 et 15 ornements de cette nouvelle couleur pour un résultat équilibré. Parmi les thèmes populaires, on verra le style glamour aux couleurs pastel (perles, teintes de pierres précieuses, velours), le Noël scandinave (bois clair, feutrine, ornements graphiques et épurés), les harmonies monochromes (doré, blanc, bleu), le rétrokitsch (licornes, ananas, beignets, etc.) et le style «country» ou «cabane au Canada» (textures rustiques et ornements traditionnels).

Les animaux demeurent toujours aussi populaires; cette année, beaucoup de hiboux, d’ours et d’autres animaux de la forêt, mais aussi des bêtes plus exotiques comme les lamas.

 

© Stocksy

 

 

LES JEUX DE LUMIÈRES

Le secret pour avoir un sapin aussi scintillant que dans les vitrines des magasins? Beaucoup de guirlandes lumineuses. Au moins 400 ampoules pour un sapin de six pieds, et le double pour un arbre de neuf pieds. On installe les jeux de lumières de haut en bas, du tronc jusqu’au bout de branches. On s’assure que les jonctions entre les guirlandes sont bien dissimulées.

Pour une allure chic et chaleureuse, on se limite à une couleur d’ampoules, généralement le blanc chaud, et on évite à tout prix le mode «clignotant».

 

LES GUIRLANDES

On installe d’abord les guirlandes de perles et les rubans de tulle en créant des zigzags à partir de la cime du sapin. Ce type de décoration demande un certain savoir-faire, et il faut avoir des guirlandes suffisamment longues pour former de belles vagues généreuses.

Si on manque de guirlandes, on complète avec des décorations en tissu, qui sont géniales pour habiller un sapin. Cette année, elles sont très à la mode, selon Chantal Arès, notamment les petites boucles.

 

EN VEDETTE, NOS PLUS BELLES PARURES

C’est à partir de cette étape qu’on peut faire participer les jeunes enfants. Après avoir trié nos ornements par couleurs et par styles, on accroche les plus jolis sur les branches les plus visibles, une catégorie d’ornements à la fois, en commençant par les plus gros. Idéalement, on devrait avoir de cinq à sept ornements pareils ou similaires dans chaque catégorie pour produire un aspect cohérent.

 

LES BOULES

On installe d’abord les boules unies en procédant comme si on traçait des triangles (pour chacun: une au sommet, puis une à gauche et une à droite vers la mi-hauteur, et à gauche, au milieu et à droite vers la base). On répète l’opération pour garnir les faces visibles de l’arbre de façon équilibrée. On intègre ensuite les autres modèles de boules, idéalement de formats variés, en n’oubliant pas d’en mettre quelques-unes près du tronc de l’arbre.

On manque de boules? Selon le thème, on peut utiliser d’autres éléments: des cartes de souhaits anciennes, des photos encadrées, des figurines- jouets, des friandises, des partitions de musique de Noël, etc.

 

LA TOUCHE FINALE

C’est le temps de placer les ornements qui ne sont pas suspendus: brindilles, branches de saule à chatons (elles donnent du volume au sapin à peu de frais), plumes, fleurs artificielles... On coiffe ensuite l’arbre de la décoration qu’on lui destine, habituellement une étoile lumineuse.

Pour cacher le pied de l’arbre, outre les jupes en tissu traditionnelles, on trouve désormais différents accessoires (boîte en bois, en jute ou en métal) intéressants dans le commerce. À défaut, on peut utiliser un jeté ou des cadeaux emballés.

 

© Stocksy

 

 

9 IDÉES POUR SUGGÉRER UN SAPIN QUAND ON NE VEUT PAS S’EMBARRASSER D’UN ARBRE DANS LA MAISON

  1. Dans une grande jarre, on dépose des branches qu’on agrémente de quelques boules de Noël.
  2. On place un vieil escabeau dans un angle du séjour et on le décore de guirlandes de petites ampoules blanches. Sympathique!
  3. Au mur, on recrée la forme d’un sapin avec des cartes de Noël ou de petites boîtes formant un calendrier de l’avent.
  4. On empile des cadeaux ficelés (vrais ou faux) de façon à suggérer la silhouette d’un sapin.
  5. Inspiration scandinave: on découpe un grand triangle dans un morceau de contreplaqué, puis on perce des petits trous auxquels on accroche des ornements.
  6. Trop petit appartement? On installe un sapin illuminé sur le balcon en s’assurant qu’il est visible d’une fenêtre.
  7. Sur un grand miroir ou un mur, on dessine un arbre de Noël avec de la peinture à tableau, un ruban adhésif décoratif ou du ruban Washi.
  8. Avec quatre ou cinq planches de bois de plusieurs longueurs, on crée une forme de sapin au mur. On pose une étoile au sommet, des boules de Noël sur les étagères... et voilà!
  9. On remplace le sapin par une couronne faite avec des branches de cèdre.
|