Vous êtes ici

10 éléments pour une cuisine parfaite

10 éléments pour une cuisine parfaite
© Monic Richard | Alex Lukey
|

Comment organiser sa cuisine pour en faire un lieu agréable, fonctionnel, où l’on aime apprêter de bons petits plats et recevoir? Il faut d’abord bien planifier, puis se donner un environnement lumineux et dégagé ainsi que de l’espace pour évoluer à l’aise, répondent les experts. Voici donc 10 éléments clés pour y arriver.

 

 

1. Un environnement lumineux

 

© Drew Hadley

 

Rien de plus agréable que d’évoluer dans une cuisine ensoleillée. Si les fenêtres sont petites, peu nombreuses, voire inexistantes, on choisit des matériaux brillants et clairs qui réfléchissent la lumière.

 

 

2. Des espaces bien organisés

 

© Stacey Brandford

 

Sachant qu’on utiliserait seulement 20 % de nos possessions, on fait d’abord un grand tri parmi tout ce qu’on range dans la cuisine. Ensuite, on évalue nos habitudes afin de rendre accessibles les éléments employés au quotidien. «Ceux-ci devraient se retrouver dans l’espace entre l’épaule et le genou, indique l’organisatrice professionnelle Elizabeth Alescio. Je suggère de regrouper ce dont on a besoin lorsqu’on reçoit à un même endroit près de la salle à manger.»

D’autres trucs à retenir: étiqueter les contenants et pots, privilégier des récipients transparents, prendre l’habitude de ranger au fur et à mesure et dégager les comptoirs au maximum.

 

 

3. Le triangle ergonomique

 

© iStock

 

Le triangle imaginaire entre l’évier, la cuisinière et le frigo garantit la fonctionnalité de la pièce. C’est important de s’assurer que rien n’entrave les déplacements entre ces trois zones, même pas l’îlot.

Lors des rénovations ou des nouvelles constructions, on prévoit d’ailleurs de plus larges dégagements entre les comptoirs (on passe de 36 po à 40 ou 48 po), indique le designer Jean Stéphane Beauchamp: «Le triangle évolue et les zones de préparation s’apparentent davantage à celles qu’on trouve dans les restaurants. On ajoute aussi un deuxième évier.» Pourquoi? On cuisine de plus en plus en couple ou en famille.

 

 

4. Le confort du bois

 

© Donna Griffith

 

Les matériaux souples comme le bois investissent de plus en plus la cuisine. «On aime l’aspect attrayant et chaleureux du parquet, explique le designer Jean Stéphane Beauchamp, mais surtout son confort pour les jambes. Même si le bois s’use plus rapidement que la céramique, les propriétaires assument ce choix.»

 

 

5. Un comptoir-lunch invitant

 

© Michael Grayton

 

Pour manger sur le pouce, bien sûr, mais aussi pour flâner avec nos appareils intelligents, feuilleter nos livres de recettes et discuter autour d’un bon café. On choisit de préférence des chaises de comptoir avec dossier et accoudoirs. On prévoit un espace suffisant pour le confort des jambes. Enfin, s’il y a de jeunes enfants à la maison, on évite le comptoir à hauteur bar.

 

 

6. Des solutions de rangement modernes

 

© Carina Olander

 

Étagère coulissante, plateau tournant, présentoir étagé, système coulissant avec compartiments pour le recyclage, les ordures et le compost... Ces accessoires nous facilitent la vie pour maintenir l’ordre, même si la superficie est petite. Selon la styliste Vanessa Béland, les tiroirs sont à privilégier: «En y ajoutant des séparateurs, on y loge plus de choses, et mieux. Ça permet aussi de limiter le nombre d’armoires en hauteur, ce qui contribue à rendre la cuisine plus aérée.»

 

 

7. Des essentiels de qualité

 

© Zone

 

Il n’est pas nécessaire de posséder les derniers gadgets, mais quelques outils performants augmenteront le plaisir de cuisiner. Les essentiels pour lesquels on ne doit pas lésiner sur la qualité: un couteau d’office, un couteau de chef, un poêlon, un faitout (6 litres) et deux petites casseroles. Tous les chefs seront d’accord!

 

 

8. Un éclairage soigné

 

© Donna Griffith

 

Le manque d’éclairage est un défaut commun à bien des cuisines. Il faut être en mesure de varier l’ambiance entre les activités qui exigent un éclairage puissant et les moments de détente où l’on appréciera une lumière tamisée. Parfois, la visite d’un électricien peut régler beaucoup de petits problèmes. On en profite pour faire ajouter des gradateurs et des prises électriques avec port USB.

 

 

9. Un grand évier

 

© Michael Grayton

 

La corvée de vaisselle est moins pénible lorsqu’on se fait le cadeau d’un évier assez grand pour travailler à l’aise. On le choisit muni de deux cuves et fabriqué dans un inox de qualité qui en facilitera l’entretien. Avec un robinet mitigeur qu’on peut actionner d’une seule main et une armoire sous l’évier désencombrée et bien organisée, la vie sera plus douce.

 

 

10. Les tendances

 

© Alex Lukey

 

Cuisiner dans un espace à la mode n’est pas nécessairement plus agréable, quoique... ça aide! En 2019, la blancheur et le style scandinave ont toujours la cote. On revient aussi au coin-repas situé au cœur de la pièce, mentionne Jean Stéphane Beauchamp.

Parmi les détails au goût du jour, notons la quincaillerie métallique dorée ou noir mat, le dosseret recouvert du même matériau que le comptoir, l’absence de poignées, la hotte camouflée, les luminaires modernes et minimalistes et le mariage de deux ou trois finis pour les armoires.

La cuisine gagne en personnalité: on y fait une place pour les plantes et les livres, on y expose de la belle vaisselle artisanale «ou de jolis objets auxquels on trouve une utilité, ajoute la styliste Vanessa Béland, comme un pot marocain dans lequel on range nos ustensiles de cuisson».

 

ET LORSQU’ON N’AIME PAS CUISINER?

Comment rendre l’espace invitant quand faire la popote n’est pas notre tasse de thé? On fait en sorte que la cuisine soit plaisante à vivre, même si ce n’est pas pour préparer des tartes à la douzaine ou des repas cinq services pour nos amis.

Un coin réservé à la cafetière, un bar bien aménagé ou une station de recharge futée camouflée sous le comptoir sont autant de caractéristiques qui plairont à tous. On privilégie une organisation ouverte où les essentiels se trouvent à portée de main.

Le designer Jean Stéphane Beauchamp conseille d’investir dans de nouveaux électroménagers intelligents: un frigo qui gère les stocks, un four avec une sonde de cuisson gérée depuis son téléphone, une cuisinière avec option sous-vide, etc. «La dernière génération d’appareils rend plusieurs étapes de travail agréables et décomplexe ceux qui n’ont pas d’expérience en cuisine.»

 

 

|