Vous êtes ici

Une cave construite avec coeur!

Cellier d'exception de Pierre Robitaille
© TVA publications | Photos: Julien Faugère
|

Pierre Robitaille dirige une importante entreprise de services d’entretien ménager. Cet entrepreneur vif et créatif a l’esprit en constante ébullition: une idée n’attend pas l’autre! Comme ce père de trois enfants ne fait rien à moitié, sa cave, remplie de crus remarquables, est d’une beauté à couper le souffle.

LAISSEZ-VOUS INSPIRER PAR D'AUTRES CAVES À VIN

LISEZ LE BLOGUE DE JESSICA HARNOIS SUR CASA

C’est le collectionneur québécois Jean-Marc Belzile qui a initié Pierre Robitaille aux subtilités des grands vins de garde. Un jour, Jean-Marc lui a dit: «Je vais te montrer à bien boire.» Cet homme généreux ouvrait parfois des bouteilles contenant de grands crus pour lui enseigner l’art de la dégustation. Au début de son initiation, M. Robitaille achetait des bouteilles qu’il rangeait dans des caisses de pommes vissées au mur. On accédait à sa cave à l’aide d’une vieille trappe cachée dans le plancher. De son propre aveu, M. Robitaille n’était alors pas un grand amateur de vins, car il était motivé par la recherche et la collection des meilleurs crus. Avec le temps, il a développé un goût pour les bons vins.

Petite caisse de pommes deviendra grande

Un jour, les caisses de pommes n’ont plus suffi. M. Robitaille et sa femme ont alors entrepris de construire une cave à vin pouvant contenir plus de 2000 bouteilles. Ils ont feuilleté plusieurs revues de design et consulté des experts, dont Champlain Charest et Michel Gillet. La cave a été construite avec de la pierre et du bois. Pour la garnir, M. Robitaille a suivi les conseils de sommeliers de restaurants, entre autres, et s’est mis en quête de trésors en lisant des magazines spécialisés, comme le Wine Advocate et le Wine Spectator. Ce qu’il fait toujours aujourd’hui. Pour lui, l’accord mets et vins relève presque de la magie. À son grand étonnement, il constate que ce n’est pas toujours la bouteille la plus chère qui gagne la faveur des convives. Le vin devient alors un prétexte pour partager de grands moments en famille et entre amis.

Un dégustateur passionné

Pierre est un amateur de grands vins, et il a un faible pour  l’aloxe-corton et le montrachet. Mais ce sont les vins toscans qui font battre son cœur. Les super toscans, comme un Sassicaia et un Tignanello, ne l’ont jamais déçu. Parmi les bordeaux, le Pétrus est un classique qu’il affectionne. C’est un vin rare et prestigieux que seuls les amateurs avertis peuvent dénicher par le biais du Courrier vinicole de la SAQ. Autres coups de cœur: les bourgognes, autant rouges que blancs, qu’il préfère déguster en vieux millésimes. M. Robitaille garde également dans sa cave de vrais petits bijoux, comme le cabernet sauvignon californien, de Philip Togni, la syrah Midnight Oil, de Sine Qua Non, et l’excellent chardonnay The Judge, produit par Kongsgaard. Du côté des vins de dessert, j’ai été amusée de trouver un Tokaji Aszu Essencia, de Hongrie, et un Vin de Constance, de l’Afrique du Sud. Cette cave est complète, amusante, intelligente et réfléchie. Avec un brin de folie! J’adore.

Conseil d’ami

Pierre Robitaille croit que les grands vins ont été créés pour être dégustés et non pour être l’objet de spéculations. Voilà pourquoi il indique à la main, sur chacune des bouteilles qu’il a ouvertes, la date et le nom des personnes qui l’accompagnaient lors de la dégustation. Un geste empreint d’émotion qui jalonne le parcours de sa propre vie, une bouteille à la fois... 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.