Vous êtes ici

Une cave à vin originale!

Une cave à vin originale!
© TVA Publications | Dominic Gouin
|

Devant l’importance de l’investissement nécessaire et le manque d’espace, de nombreux amateurs de vin hésitent à se constituer une cave à vin bien à eux. L’expérience de Roger Duguay montre que ces embûches sont, somme toute, assez faciles à surmonter.

LAISSEZ-VOUS INSPIRER PAR D’AUTRES CAVES À VIN

LISEZ LE BLOGUE DE JESSICA HARNOIS SUR CASA

Un parcours qui sort de l’ordinaire

Passionné de voyages et de vins, l’homme d’affaires originaire de Charlevoix a vécu à l’étranger (Europe, États-Unis, etc.), avant de se fixer à Montréal.

Cet actuaire de formation, associé de la firme Odgers Berndtson, allie maintenant passion et travail en s’engageant auprès de fondations telles que Vinum & Musica et Montréal Passion Vin, entre autres.

Des souvenirs à mettre en cave

«J’ai toujours aimé le monde du vin, mais je crois que ma passion a réellement débuté lorsque j’ai commencé à visiter différents vignobles partout dans le monde», explique M. Duguay.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il aime rapporter de ses voyages des bouteilles exclusives, les meilleurs souvenirs à mettre en cave.

Une cave à vin originale

«Ma cave est une pure création, dit-il. Quand nous avons acheté notre maison, nous voulions une cave à vin pouvant contenir environ 500 bouteilles, mais nous n’avions pas assez d’espace. Nous avons donc transformé un placard inutilisé en cave à vin. C’est devenu l’élément central de notre foyer. Jamais je n’aurais pensé qu’une cave à vin pourrait donner autant de charme
à ma maison.»

Transformation

La taille d’un placard est idéale pour une cave à vin de 400 à 500 bouteilles. Pour donner une impression d’espace, M. Duguay s’est inspiré du cellier de Champlain Charest (Bistro à Champlain) et a ajouté des miroirs permettant de voir les bouteilles de tous les angles.

Il a fait appel à un vitrier d’expérience pour la porte et les cloisons en verre, et à un ébéniste pour la construction des casiers en bois. Il a ensuite installé un climatiseur de cave à vin de chez Vinum Design. Total: environ 4000 $.

Quoi mettre en cave?

M. Duguay préfère les vins rouges costauds et puissants. Ses régions favorites sont, dans l’ordre, la Californie, l’Espagne et la splendide vallée du Rhône. Il affectionne plus particulièrement les appellations châteauneuf-du-pape (Rhône) et saint-estèphe (Bordeaux).

Son blanc préféré est le Clos Jordanne, un splendide chardonnay canadien issu de la vallée du Niagara. Leur grande cuvée s’apparente vraiment à un cru de la Bourgogne; c’est un vin qui mérite d’être découvert.

Caymus: un véritable coup de cœur!

«Le Caymus, Special Selection, a été un véritable coup de cœur; je frissonne toutes les fois que j’en bois.» M. Duguay possède environ 400 bouteilles de rouges et une centaine de blancs et de mousseux dans son cellier.

Il collectionne majoritairement les grands crus de Bordeaux (il adore le Château Calon-Ségur), mais il apprécie les vins espagnols comme le Château Ygay.

En Californie, Duckhorn et Caymus sont en tête de liste et, en Italie, c’est le Masseto Tenuta Dell’Ornellaia et les supertoscans Tignanello et Solaia qui volent la vedette.

Trucs et astuces pour bien gérer sa cave à vin

M. Duguay, actuaire de formation, adore s’amuser avec le tableur Excel. Pas étonnant qu’il ait lui-même conçu un modèle pour gérer son stock de bouteilles. Par contre, il avoue que c’est une entreprise laborieuse, qui exige beaucoup de temps. «Mais cela en vaut la peine», conclut-il. 

|